jeudi 28 juin 2018

Ça sert à quoi tout ça ?


 Qui ne se pose jamais de questions existentielles ? Je le fais très souvent pour aboutir chaque fois à la même conclusion, qu'il n'y a pas de réponses accessibles à notre entendement aux questions que nous nous posons et qu'il ne sert donc à rien de nous les poser. Mais, chassez le naturel, il revient au galop. Les mêmes questions reviennent nous renvoyant perpétuellement au même néant de réponses. C'est inconfortable et je peux comprendre que certains aient besoin de combler le vide en se donnant des certitudes. Ce ne serait pas grave si, pour se conforter eux-mêmes dans leurs certitudes, ils ne cherchaient pas à les imposer à tous et, si nécessaire, à détruire ceux qui, par leurs actes ou leurs propos, remettraient en question ces certitudes.


 Que ces détenteurs de la Vérité Absolue ne me demandent pas de les suivre, je suis un rebelle !


 On nous a donné la vie, un jour on nous la reprendra, mais on ne nous a jamais dit à quoi elle pouvait ou devait servir. A chacun donc de décider du sens à donner à ce court laps de temps qui lui est accordé ou imposé.


 En ce qui me concerne, j'ai fait mon choix : m'a vie n'a de sens qu'à travers l'Amour. La vie n'aurait pour moi aucune saveur si je n'étais pas aimé et si je ne pouvais pas aimer en retour.



Un beau matin,
On vient au monde.
Le monde
N'en sait rien.
Puis on grandit,
On recommence
La danse
De la vie,
Et puis on use nos mains
À continuer le chemin
Qu'avaient commencé nos ancêtres.
Je sais qu'un jour va venir
Où ce chemin va finir.
Ce jour viendra bientôt, peut-être.

Ça sert à quoi, tout ça ?
Ça sert à quoi, tout ça ?
Ne me demandez pas de vous suivre.
Ça sert à quoi, tout ça ?
Ça sert à quoi, tout ça ?
Il nous reste si peu à vivre.

On se connait.
On dit quand même
Je t'aime
Pour toujours.
L'éternité
N'est plus en siècles,
Des siècles,
Mais en jours.
Si tu me donnes un enfant,
Aura-t-il assez de temps
Pour arriver à l'âge d'homme ?
S'il reste seul ici-bas
Avec une fille à son bras,
Trouveront-ils encore des pommes ?

Ça sert à quoi, tout ça ?
Ça sert à quoi, tout ça ?
Ne me demandez pas de vous suivre.
Ça sert à quoi, tout ça ?
Ça sert à quoi, tout ça ?
Il nous reste si peu à vivre.

Cette chanson,
Quand je la chante,
Je chante
Pour du vent.
C'est la chanson
Du glas qui sonne.
Personne
Ne l'entend.
Tu as beau me répéter
Qu'on n'a jamais rien changé
Avec des notes et des phrases,
Je continue de chanter,
Les doigts en forme de V,
En attendant que tout s'embrase.

Ça sert à quoi, tout ça ?
Ça sert à quoi, tout ça ?
Ne me demandez pas de vous suivre.
Ça sert à quoi, tout ça ?
Ça sert à quoi, tout ça ?
Il nous reste si peu à vivre.

Pour le peu qu'il nous reste à vivre.

A bientôt pour d'autres considérations !

4 commentaires:

  1. J'ai une réponse différente, parce que je crois en la réincarnation et au karma!
    beau post!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, comme je le dis dans le billet, à chacun d'apporte ses réponses personnelles, celles qui lui permettent de vivre au mieux, et si la réincarnation et le karma te conviennent, ce n'est pas moi qui te dissuaderai d'y croire.

      Supprimer
  2. Philippe Poget28 juin 2018 à 13:21

    Hello Jean,
    Très belle vidéo et très belle chanson dont les paroles sont profondes. Les photos sont superbes.
    Tu as raison en disant que l'Amour est le principal de la vie de chacun.
    Mais, pour moi qui suis engagé au niveau de la foi, c'est l'Espérance qui nous est donnée
    tant par le Père que par le Fils. Le Fils qui nous a dit, que tu sois croyant ou pas.
    "Voici, Je suis avec vous jusqu'à la fin du monde et qui nous dit encore ajh, je m'en vais vers
    le Père vous préparer un place et je reviendrai vous chercher. Voilà, pour moi, ce qui est le moteur de ma vie, alors oui, ça sert tout ça...
    Bonne fin de semaine et gros bisous plein d'Amour depuis les bords du Léman
    Philippe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, Philippe, et merci pour ta réponse.
      Comme tu le sais, le Christianisme fait partie de mon éducation, c'est une part importante de ma culture qui continue à influencer mes réflexions et mes actes. Mais, pour ce qui concerne ma foi actuelle, je préfère me définir comme agnostique. Il est vrai que la perspective d'une vie au-delà de la mort est séduisante et qu'il m'arrive d'être tenté de m'y raccrocher quand un être cher nous quitte. Néanmoins, ce n'est pas cela qui peut guider ma vie ici et maintenant. Dans l'incapacité de voir et de comprendre ce qui dépasse nos limites, je ne peux ni dire qu'il y a quelque chose au-delà de la mort ni affirmer le contraire, et je me refuse à considérer la vie terrestre comme une simple salle d'attende dans laquelle il faut patienter avant d'accéder au bonheur éternel. Je préfère penser que, si on ne nous a pas briefé sur l'au-delà de la mort, c'est que nous avons à vivre pleinement le laps de temps qui nous est accordé ici et maintenant sans nous soucier de l'après, comme les oiseaux des champs.
      Je te souhaite une bonne fin de semaine et un agréable weekend rempli d'Amour.
      Bisous amicaux depuis les forêts ombragées d'Ardenne.

      Supprimer