mercredi 20 juin 2018

Bleu, blond, doux et chaud comme l'été


 On passe sa vie à courir dans tous les sens, à travailler comme des damnés pour gagner plus, posséder plus, paraître plus ; on se contrôle en permanence soucieux de ce que pourraient dire les autres de ce qu'on pense, de ce qu'on ressent, de la façon dont on se comporte, et on essaie de se conformer aux convenances. Tout cela nous épuise jusqu'au jour où on tire sa révérence sans avoir réellement vécu. Et, quand on est dans la boîte, peu importe qu'elle soit de chêne ou de sapin, on n'a pas l'air plus malin qu'un autre. Si on faisait une pause pour apprécier tout simplement le temps présent...


 Voici l'été, ses parfums enivrants, ses couleurs chatoyantes, le bleu du ciel, le blond des blés, les caresses du soleil, le souffle chaud et léger du vent qui nous renvoient à la profondeur des yeux de notre amant dans laquelle on se noierait, à la légèreté de ses cheveux, à la douceur de ses étreintes, ...


 La chanson que j'ai choisie pour ce billet a été écrite et composée par Charles Aznavour pour Edith Piaf qui l'a créée en 1951. Elle est interprétée dans le clip par Daniel Guichard.



Plus bleu que le bleu de tes yeux
Je ne vois rien de mieux
Même le bleu des cieux
Plus blond que tes cheveux dorés
Ne peut s'imaginer
Même le blond des blés
Plus pur que ton souffle si doux
Le vent même au mois d'août
Ne peut être plus doux
Plus fort que mon amour pour toi
La mer même en furie
Ne s'en approche pas
Plus bleu que le bleu de tes yeux
Je ne vois rien de mieux
Même le bleu des cieux

Si un jour tu devais t'en aller
Et me quitter
Mon destin changerait tout-à-coup
Du tout au tout

Plus gris que le gris de ma vie
Rien ne serait plus gris
Pas même un ciel de pluie
Plus noir que le noir de mon coeur
La terre en profondeur
N'aurait pas sa noirceur
Plus vide que mes jours sans toi
Aucun gouffre sans fond
Ne s'en approchera
Plus long que mon chagrin d'amour
Même l'éternité
Près de lui serait court
Plus gris que le gris de ma vie
Rien ne serait plus gris
Pas même un ciel de pluie

On a tort de penser, je sais bien
Aux lendemains
A quoi bon se compliquer la vie
Puisqu'aujourd'hui

Plus bleu que le bleu de tes yeux
Je ne vois rien de mieux
Même le bleu des cieux
Plus blond que tes cheveux dorés
Ne peut s'imaginer
Même le blond des blés
Plus pur que ton souffle si doux
Le vent même au mois d'août
Ne peut être plus doux
Plus fort que mon amour pour toi
La mer même en furie
Ne s'en approche pas
Plus bleu que le bleu de tes yeux
Je ne vois que les rêves
Que m'apportent tes yeux.

Il me reste à vous souhaiter un très agréable été.


 A bientôt pour d'autres considérations.

4 commentaires:

  1. Philippe Poget20 juin 2018 à 13:24

    Hello Jean,
    C'est juste magnifique, un jeune mec blond aux yeux bleus. Là avec ceux que tu as mis dans ce post,
    je craque complètement, mais, je les imagine avec 20ans de plus... A propos tu n'aurais pas dans tes archives des mecs mûrs blonds aux yeux bleus ???
    Bonne et belle journée de pré-été dans tes Ardennes chéries.
    Bisous chôs comme les blés depuis les bord du Léman
    Ton Philou

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour, Philippe !
    A vrai dire, je n'ai pas trouvé facilement des blonds aux yeux bleus. Il y a bien toute une panoplie de blond dans ma famille (je suis le seul garçon de type méditerranéen, je tiens ça de mon père) mais je ne collectionne pas les photos de mes cousins.
    Bonne fin de semaine et bon été puisqu'il commence ce jeudi.
    Bisous depuis l'Ardenne.

    RépondreSupprimer
  3. anges blonds et masculins, pourvus de bites!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben oui, je l'espère bien, mais on ne le verra pas ici ;o)

      Supprimer