samedi 10 février 2018

Les homos font le Carnaval


 En cette période de Carnaval, j'aimerais évoquer l'image de perpétuels fêtards que certains associent aux homosexuels. Les homos aiment-ils faire la fête ? Est-il vrai qu'ils n'ont pas leur pareils pour l'organiser et y mettre de l'ambiance ?


 A vrai dire, je n'en sais rien ! Je n'aime pas les préjugés, les stéréotypes, les généralisations. Mettre tous les homos dans le même panier de fêtards me semble un raccourci un peu trop rapide. C'est oublier d'une part qu'il y a des hétéros qui aiment tout autant faire la fête et d'autre part que les homos sont très différents les uns des autres.


Dans un rapport publié au Canada en 2007, Line Chamberland écrivait ceci :
 Fêtards, riches, dépensiers, extravagants… ces nouveaux clichés décrivent ce qui serait le mode de vie des gais, échappant aux contraintes et aux responsabilités, et n’offrant que peu de ressemblances avec la quotidienneté des personnes hétérosexuelles. 
 Étroitement imbriquées à celles concernant l’hypersexualisation, ces images découlent entre autres de la médiatisation des événements festifs de la communauté. Ces images mêlent ainsi plusieurs stéréotypes en soulignant l’hédonisme, la richesse, la consommation futile des gais, mais également des stéréotypes sur leur sexualité débridée. Ces images concourent à renvoyer une vision du mode de vie des gais comme très superficiel. 

  En ce qui me concerne, il est vrai que j'aime faire la fête, mais je peux vous assurer que je ne la fais pas tous les jours, ni même toutes les semaines.


 Par contre, quand je fais la fête, j'aime autant que ce soit dans une ambiance qui me convienne, la plus relax possible, sans complexe ni tabou, avec des convives exclusivement masculins avec lesquels je peux exprimer toute ma joie de vivre et laisser libre cours à ma sensualité et, pourquoi pas si l'occasion se présente, à ma sexualité.




Bonne fête de carnaval à tous !

2 commentaires:

  1. bon post, mais je n'aime pas le carnaval!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu n'aimes pas le carnaval, c'est d'autant plus sympa de ta part d'être venu commenter ce billet qui lui était consacré. Je te remercie très sincèrement pour ce témoignage d'amitié.

      Supprimer