mercredi 5 juillet 2017

Toujours dans mon cul ou toujours dans ma tête ?


 Le sexe, c'est une histoire de cul mais il paraît que tout se passe essentiellement dans la tête. En fait, à quoi pense-t-on quand on baise ? N'y a-t-il pas souvent des fantasmes qui nous font imaginer la situation plus excitante que ce qu'elle est réellement ?


Attention, ce n'est ici qu'une question et non une affirmation.


Tout cela pour introduire la chanson du jour : "Always on my mind" rendue célèbre par l'interprétation d'Elvis Presley mais qui a initialement été enregistrée par Brenda Lee en juin 1972, soit cinq mois avant l'enregistrement de Presley.


 "Toujours dans ma tête" pour la chanson mais c'est toujours dans mon cul pour la vidéo 😄



Maybe I didn't treat you
Quite as good as I should have
Maybe I didn't love you
Quite as often as I could have
Little things I should have said and done
I just never took the time

You were always on my mind
You were always on my mind

Maybe I didn't hold you
All those lonely, lonely times
And I guess I never told you
I'm so happy that you're mine
If I make you feel second best
Girl, I'm sorry I was blind

You were always on my mind
You were always on my mind

Tell me, tell me that your sweet love hasn't died.
Give me, give me one more chance to keep you satisfied, satisfied

Little things I should have said and done
I just never took the time

You were always on my mind
You were always on my mind

You were always on my mind

Maybe I didn't treat you
Quite as good as I should have
Maybe I didn't love you
Quite as often as I could have
Maybe I didn't hold you
All those lonely, lonely times
And I guess I never told you
I'm so happy that you're mine ...
Peut-être que je ne t'ai pas traité
Aussi bien que j'aurais dû
Peut-être que je ne t'ai pas aimé
Aussi souvent que j'aurais pu
Les petites choses que j'aurais dû dire et faire
Je n'ai juste jamais pris le temps

Je pensais toujours à toi
Je pensais toujours à toi

Peut-être que je ne t'ai pas soutenu
Dans tous ces moments de solitude
Et je suppose que je ne t'ai jamais dis
Je suis si heureux que tu sois à moi
Si je t'ai fais te sentir à la seconde place
Mon amour, je suis vraiment désolé, j''étais aveugle

Je pensais toujours à toi
Je pensais toujours à toi

Dis-moi, dis-moi que ton doux amour n'est pas mort
Donne-moi, donne-moi une chance de plus
Pour te satisfaire, satisfaire

Les petites choses que j'aurais dû dire et faire
Je n'ai juste jamais pris le temps

Je pensais toujours à toi
Je pensais toujours à toi

Je pensais toujours à toi

Peut-être que je ne t'ai pas traité
Aussi bien que j'aurais dû
Peut-être que je ne t'ai pas aimé
Aussi souvent que j'aurais pu
Peut-être que je ne t'ai pas soutenu
Dans tous ces moments de solitude
Et je suppose que je ne t'ai jamais dis
Je suis si heureux que tu sois à moi ...



Bonne journée à tous !

9 commentaires:

  1. magnifique et très éstival!!!

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Jean , Bonjour Damien

    Personnellement , je vis le moment présent avec mon ou mes partenaires.

    Si on s'imagine ou phantasme sur autre chose c'est que l'on se fait " chier " !

    Et ce n'est pas mon cas

    Excellent choix de photos pour la musique je préfère de loin la version originale de Brenda Lee .

    Agréable journée à Tous les Deux

    Amicales pensées - Patrice

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, Patrice, et merci pour ton commentaire. Il n'empêche que le sexe n'est pas une simple mécanique qui fonctionne indépendamment du cerveau. Le sexe passe d'abord par la tête, ne serait-ce déjà que pour le choix des partenaires. Ce n'est pas la bite qui décide qu'elle va baiser de préférence avec un homme plutôt qu'avec une femme, ou avec tel mec plutôt qu'avec tel autre, ...
      Il y a des mecs qui vont sur les lieux de drague et sautent sur le premier venu quel qu'il soit et d'autres qui tournent en rond pendant des heures et retournent bredouille se branler chez eux parce qu'ils n'ont pas trouvé de mec à leur goût dans la multitude qui se trouvait là. Ce n'est pas la bite ou le cul qui décide de cela, c'est dans la tête que cela se passe.
      Je te souhaite une très agréable fin de semaine.
      Bisous amicaux.

      Supprimer
  3. Bjour Damien, bjour Jean,
    Pour moi les phantasmes, je les rumines avant, je partage verbalement avec mon partenaire et, ensemble, on essaie de réaliser. C'est à la fois très marrant les essais, mais aussi très jouissif, le tout entrecouper de rires et de mots très hots. Merci pour le magnifiques choix de photos plus belles les une queue les autres, quant à la vidéo, mmhh..., voilàppourquoi j'ai un coup de queue, pardon coeur pour la dernière photo; dieu que ça s'agite gaiment sans mon bas-ventre, ouah!!!
    Bisous très chôs et très coquins
    Philippe ô bord de l'ô

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, coquin Philippe.
      Oui, je comprends très bien comment cela se passe. N'est-ce pas idéalement ainsi que ça doit se passer avec un bon partenaire ? C'est alors tellement bon quand on est au diapason. C'est ainsi qu'on arrive à l'apothéose de l'acte sexuel.
      Je te souhaite une très agréable et coquine fin de semaine.
      Bisous amicaux.

      Supprimer
  4. fare l'amore all'aperto su di un prato o in riva al mare è meraviglioso !! grazie baci baci baci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sì, fare l'amore in queste condizioni, è come essere in paradiso. Baci !

      Supprimer
  5. En général, pendant, je me donne à "fond" et mes fantasme passent au second plan mais il nous arrive de partager nos fantasmes communs(nous en avons) pour encore plus nous mettre la pression ...alors c'est divin !

    RépondreSupprimer