lundi 5 juin 2017

Toute une vie d'amour


 Ni sexe ni chanson aujourd'hui mais un admirable court-métrage qui est une véritable chanson d'amour.


Merci à Elwéna France qui a traduit cette vidéo et l'a postée sur YouTube.


Bonne semaine à tous !

12 commentaires:

  1. une vidéo sublime que nous montre le vrai amour!

    RépondreSupprimer
  2. Merci Jean, Damien,
    Cette vidéo est criante de vérité, d'amour partagé, je n'ai pas d'autres mots.
    J'en ai les larmes aux yeux...
    Bisous tendres et affectueux depuis les bords du Léman
    Philippe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton message, Philippe. Voilà qui confirme que j'ai bien fait de partager cette vidéo.
      Bisous amicaux depuis les forêts de Wallonie.

      Supprimer
  3. tout simplement magnifique !
    j'en suis tout ému !
    merci Jean et Damien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi aussi pour ton sympathique commentaire, Michel.
      Bisous amicaux.

      Supprimer
  4. Oui, ce n'est pas de la guimauve, ce beau court-métrage. Il ouvre aussi une porte sur la crainte des gays vieillissants de se trouver en milieu peu accueillant lors de leur avant-dernier déménagement. On n'a jamais fini de faire ses comings out.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, André. C'est parce qu'elle abordait la question de l'accueil des gays en séniorie que j'ai souhaité partager cette vidéo.

      Supprimer
  5. Bonjour Jean ,

    Superbe romance pour ces deux là ,

    Comme exprimer dans un précédent post sur ZOBàPAPA , il ne vaut mieux pas être hospitalisé dans ces structures que ce soit dans le public ou dans le privé !

    Pour avoir évolué professionnellement dans le milieu médical

    Il ne vaut mieux pas que ça se sache que l'on soit gay !!!

    On y rencontre la maltraitance de la part du personnel soignant mais aussi de la part des patients !!

    Bonne fin de soirée à tous les Deux

    Amicalement - Patrice

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, Patrice.
      C'est en effet une question qui a été abordée sur le blog Zobapapa à propos de projets de séniories pour gays.
      Cela dit, je ne pense pas que tous les établissements se valent. J'ai eu l'occasion de rencontrer un directeur de séniorie qui est ouvertement gay et vit en couple avec son ami qui est infirmier dans le même établissement. Dans l'établissement où vit ma mère, les aides soignants masculins sont gays et ne s'en cachent pas du tout, ce qui ne semble pas gêner les pensionnaires. Mais, ce sont sans doute des exceptions.
      Bonne fin de semaine.
      Bisous amicaux.

      Supprimer
  6. Une magnifique vidéo ! Je viens de faire moi-même une étrange expérience... Au printemps, j'ai fait une expo peinture et poésie (pour la seconde fois) avec une amie dans une salle attenante à une maison de retraite. À cette occasion, j'ai rencontré l'animateur de cette maison et au cours de la conversation m'est venu l'idée de lui proposer mes services et de lui proposer de venir lire mes poésies. Il a immédiatement accepté ma proposition. À la première séance, je n'ai lu que des poèmes où je parlais de la nature, de la vie, de l'amour en général. J'ai alors partagé avec les personnes présentes des moments d'intenses émotions... Mes poèmes leur faisaient resurgir des souvenirs que nous avons partagés... À la deuxième séance, j'ai osé, sur la fin, lire quelque chose de plus intimiste, de plus sensuel, mais sans réelle intonation gay et je leur ai demandé ce qu'ils en pensaient, alors poussé par un peu de hardiesse et de confiance, j'ai osé leur dire que j'étais gay et que ce poème s'adressait à mon ami... Et alors j'ai été agréablement surpris et très émus par leurs commentaires et leur tolérance exprimée qui venait du cœur... Je dois continuer cette expérience enrichissante en septembre... Mais j'aimerais bien aussi être intervenant dans les écoles pour combattre l'homophobie.
    Merci pour ce beau partage Jean !
    Bisous à vous deux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce témoignage intéressant, Christian. J'ai déjà constaté que les personnes âgées sont souvent plus ouvertes d'esprit que les plus jeunes. Sans doute est-ce dû à leurs expériences de vie qui leur ont fait remettre en question bien des préjugés. A mon avis, ce doit être très différent avec les jeunes dont les certitudes sont quasi inébranlables parce qu'elles ne se sont pas encore confrontées aux dures réalités de la vie. Mais, je ne doute pas que ton expérience d'homme qui a été marié et qui a eu des enfants avant d'assumer son homosexualité pourrait les interpeller si tu allais témoigner dans les écoles car derrière leur carapace les jeunes se posent beaucoup de questions et ils peuvent être sensibles aux témoignages d'hommes qui ne parlent pas la langue de bois.
      Bisous à toi et à ton Bébé.

      Supprimer