mardi 21 novembre 2017

Un peu de cuir dans le cargo


 C'est beau, chaud, doux, sensuel, érotique, et en plus solide et ça protège bien ! Je commence la semaine en cuir, la tenue idéale pour une nuit de sexe endiablé entre mecs sur un cargo  😈


samedi 18 novembre 2017

Juste pour vous souhaiter un bon weekend !


 Mon emploi du temps de cette semaine, avec en plus un imprévu qui m'a fait perdre deux heures ce soir, ne m'a pas permis de préparer le billet que j'avais prévu pour vous souhaitez un bon weekend. Qu'à cela ne tienne, ce sera pour plus tard. En attendant, voici quelques photos et un petit clip avec une chanson qui m'avait beaucoup plu au moment où elle est sortie.


mercredi 15 novembre 2017

Fais-moi bander avant de me baiser


 "Traduire, c'est trahir", dit-on ! L'expression est sans doute exagérée, mais il faut reconnaître qu'une traduction n'est jamais fidèle à 100 % au texte original. C'est qu'un mot - et a fortiori une phrase qui est une combinaison de plusieurs mots - peut avoir plusieurs sens. Le métier de traducteur n'est donc pas simple, il requiert de grandes connaissances et compétences car il faut non seulement connaître les différents sens de chaque mot mais aussi déterminer celui qui convient le mieux dans le contexte donné tout en devinant quelles sont les intentions de celui qui les prononcent. Pour un interprète qui sert d'intermédiaire dans une conversation entre deux personnes qui ne parlent pas la même langue, le travail est encore plus compliqué puisqu'il faut faire tout cela en un temps record. Déjà qu'une même phrase peut avoir plusieurs sens selon les personnes qui la prononce et l'écoute dans sa propre langue. "Les sucettes" de Serge Gainsbourg en est un bel exemple. Dans sa candeur d'adolescente, France Gall la comprenait au premier degré, elle n'y voyait que la petite chanson innocente d'une petite fille qui aime les friandises sucrées fixer sur un petit bâtonnet. Pour le malicieux Serge Gainsbourg, les paroles avaient un tout autre sens qu'il est inutile de vous expliquer. Plus près de nous, la chanson "Coco câline" de Julien Doré a un double sens évident la coco n'étant pas la petite chérie du chanteur mais la coco cocaïne. Tout cela pour dire que n'étant absolument pas traducteur, je me suis laissé entraîner par mes fantasmes coquins pour donner comme titre à ce billet une  traduction tout à fait personnelle et plus que subjective du titre anglais d'une chanson de Wham!  Pouvez-vous deviner avant de passer à la suite de cet article quel est le titre original de cette chanson ?


dimanche 12 novembre 2017

Un Black en branle jouit deux fois pour nous


 Je sais que tout comme moi vous aimez nos amis à la peau d'ébène. Alors, ne boudons pas notre plaisir. Offrons-nous en prime de bonnes rations de jus de banane, il paraît que c'est très nourrissant, surtout lorsque les bananes sont noires.


vendredi 10 novembre 2017

La bourrée des trois célibataires : les seniors sont à la fête


 Le billet de ce jour m'a été inspiré par un ami du blog Zob à Papa qui disait hier dans un commentaire :
"Je vois sur mes lieux de drague beaucoup de mecs d'un certain âge qui viennent à l'homosexualité tardivement quand leurs épouses ne veulent plus satisfaire leurs maris. Ils se tournent alors vers les hommes parce que c'est plus facile à leurs âges de trouver des partenaires masculins que des femmes."

mercredi 8 novembre 2017

Deux gays dans une pissotière


 Je n'ai jamais été très friand de pissotières publiques et surtout pas de celles qui se trouvent à ciel ouvert, mal entretenues et malodorantes, même s'il m'est arrivé d'en fréquenter lorsque j'étais plus jeune à la recherche de queues à mater. Mon premier plan dans ce genre de toilettes remonte à très longtemps. C'était à la gare des Termini de Rome où je venais d'arriver après un long voyage. Il y avait plusieurs hommes dont un qui ne cachait rien de son anatomie et faisait coulisser le prépuce sur son magnifique gland. Après m'être soulagé, j'ai quitté les toilettes pour aller faire un tour dans les environs de la gare. Mais, j'y suis revenu un peu plus tard et cet homme était toujours là. Il n'y avait plus personne d'autre. Je me suis installé derrière un urinoir et ai sorti mon matériel sans chercher à le cacher. Nous nous sommes matés mutuellement pendant quelques instants, puis l'homme s'est approché d'une cabine dont il a ouvert la porte en m'invitant d'un signe à le rejoindre.


dimanche 5 novembre 2017

Des mecs les uns avec les autres ? C'est la vie !


 C'était dans l'air depuis quelques temps, je savais dès le départ que cela arriverait un jour et je n'ai rien fait pour l'éviter : me revoici célibataire.


lundi 30 octobre 2017

Ah, ils sont chauds juteux ces Blacks quand ils partouzent !


 Nous voici revenus à l'heure d'hiver pour 5 mois de longues nuits et journées froides. C'est la période où nos corps harcelés par des microbes et virus de toute sorte vont être mis à rude épreuve. Il est donc nécessaire de faire le plein d'énergie, de vitamines, d'antioxydants, en consommant les produits naturels qui en contiennent le plus ...


vendredi 27 octobre 2017

Wonderful black men


Avons-nous suffisamment conscience de tout ce que nous devons à ces hommes à la peau d'ébène trop longtemps méprisés, exclus, privés de leurs droits civiques, réduits en esclavage ? Que serait par exemple la musique contemporaine, du blues au rap en passant par le jazz, le rythm-and-blues, le rock, etc, sans tous ces hommes hauts en couleur qui l'ont fortement inspirée ? Des grands noms dont la liste est trop longue pour que je puisse les citer tous ici, des Charley Patton, Sidney Bechet, Luis Armstrong, Jimi Hendrix, Ray Charles, Charlie Parker, Miles Davis, Chuck Berry, Stevie Wonder, Prince, Jackson, ou encore Fats Domino qui nous a quitté cette semaine et à qui je tiens à rendre hommage ici.


mardi 24 octobre 2017

Mieux vaut faire couler le sperme que le sang


 Permettez-moi de ressortir mon petit refrain pacifiste : aucune cause, aussi noble soit-elle, ne vaut le prix de la vie d'un homme ! Et qu'on arrête de nous monter les uns contre les autres en raison de nos couleur de peau, de nos cultures, de nos courants philosophiques ou religieux, de nos orientations sexuelles, de nos statuts socio-économiques, ... J'en ai marre de ces faux moralistes qui crient au scandale dès qu'ils voient deux hommes enlacés ou une zigounette virilement tendues mais qui ferment les yeux sur toutes les atteintes aux Droit de l'Homme !


samedi 21 octobre 2017

Mon nom est personne


 Sommes-nous des bêtes en rut dépourvues de parole lorsque nous allons draguer ? S'il y a quelque chose que je ne peux plus supporter quand je vais me relaxer au sauna, ce sont les hommes qui se ruent sur vous, plus précisément sur votre bite en général, sans vous adresser la parole, pas même pour vous dire bonjour et encore moins pour vous demander la permission. Qu'êtes-vous pour eux ? Un tas de viande ? Un jouet sexuel sans plus d'importance qu'un gode ? Qui êtes-vous ? Personne !


mercredi 18 octobre 2017

C'est irrépressiblement toujours dans ma tête


 Quel avenir pour ce blog ? Vais-je le fermer ou en concevoir autrement le contenu des billets et plus particulièrement des petits clips vidéo-musicaux ? Telle est la question qui tourne irrépressiblement dans ma tête depuis quelque temps et à laquelle je n'ai pas encore donné de réponse.


dimanche 15 octobre 2017

Comme j'ai toujours envie ...


 Je ne vous dirai pas ce que j'avais toujours envie de faire lorsque j'étais lycéen, vous comprendrez mieux si je vous le montre en images, vidéo et chanson. A cette époque, il y avait toujours bien l'un ou l'autre condisciple pour m'inspirer cette envie, mais malheureusement l'attirance n'était pas réciproque.


jeudi 12 octobre 2017

De la partouze au solo, les jours se suivent et ne se ressemblent pas


 Il y a des jours avec et des jours sans, des jours où on a la chance d'être en très plaisante compagnie et d'autres où on se retrouve seul avec la veuve poignet.


lundi 9 octobre 2017

J'ai tant besoin de toi


Le week-end ayant été particulièrement chargé et ce lundi ne l'étant pas moins, j'ai préparé rapidement ce billet jeudi avec un bel extrait du film "Gamin de Paris" de Jean-Daniel Cadinot et une petite chanson que je fredonnais quand j'avais 17 ans.


vendredi 6 octobre 2017

I"m not in love - Pas besoin d'aimer pour baiser


 Combien de fois n'ai-je pas dit à un garçon que je l'aimais alors que je le connaissais à peine ?
En retour de nombreux mecs m'ont fait de grandes déclarations d'amour quelques jours, voire quelques heures, après notre première rencontre.

Au début, c'était tout feu tout flamme mais, après quelques mois de passion, quand nous commencions à nous connaître, ça tournait au vinaigre.


mardi 3 octobre 2017

samedi 30 septembre 2017

Au cœur du silence


 A moins d'être complètement insensible ou de n'avoir jamais été amoureux, qui n'a jamais connu ces moments de grande solitude, de manque insoutenable quand il est séparé pour une plus ou moins longue période de celui qu'il aime plus que tout ?


mercredi 27 septembre 2017

Grasse matinée


 Une grasse matinée après une nuit câlino-coquine et des rêves immoraux, vous allez penser que je ne pense qu'à dormir. Non, à moins que, l'été étant fini, mon subconscient tienne à me rappeler qu'il est temps de me préparer à hiberner. Eh oui, je suis un Ours et les ours hibernent 😄

En réalité, si je parle de grasse matinée, c'est parce que nous fêtons aujourd'hui la Fédération Wallonie-Bruxelles, c'est-à-dire, pour faire court, la fête des Belges de langue française habitant en Wallonie et à Bruxelles. C'est donc un jour de congé pour ceux qui travaillent dans les administrations ou l'enseignement francophones, ce qui est le cas de mon jeune ami qui va ainsi pouvoir faire la grasse matinée.


dimanche 24 septembre 2017

Kili Watch entre mecs


 Pour les jeunes visiteurs qui ne savent sans doute pas ce que sont les Kili Watch, j'ai préparé une petite vidéo pour leur montrer de quoi il s'agit. Il est fort probable qu'il font eux aussi des Kili Watch, comme Monsieur Jourdain qui faisait de la prose, sans le savoir 😏


jeudi 21 septembre 2017

Je fais des rêves immoraux


 Eh bien non, n'allez pas croire que je culpabilise. Il y a belle lurette que je ne considère plus que mes rêves, fantasmes et pratiques sexuelles sont contraires à la morale. S'il y a quelque chose d'immoral dans ma sexualité, je dois alors comprendre le préfixe im- dans son sens locatif et non privatif, comme dans imbiber, insérer, interne, irruption, ...  Dans ce cas, oui ! car alors, loin d'être contraires à la morale, mes rêves, fantasmes et pratiques sexuelles m'y conduisent.


lundi 18 septembre 2017

Nuit câlino-coquine en satin blanc


 Il paraît que le changement de saison peut être propice à la dépression liée à la diminution des heures d'ensoleillement. Les symptômes suivants peuvent ainsi apparaître :  diminution d’énergie, perte d’intérêt, isolement, diminution de la libido, augmentation de l’appétit particulièrement pour les féculents et les sucres, hypersomnie. Je ne pense pas être dépressif même si je me sens moins énergique qu'en plein été. Toutefois, j'ai très envie de passer de longues, douces et lascives heures au lit pour de tendres câlins quelque peu coquins, de chaudes nuits dans de suaves draps de satin blanc.


vendredi 15 septembre 2017

Petit cul blanc pour grosses bites noires


 Je tiens à remercier très chaleureusement l'ami qui m'a envoyé à titre personnel la moitié du contenu de ce billet, à savoir la musique et cinq photos. Par souci de discrétion, je ne vous dirai pas qui est cet ami qui aimerait beaucoup se soumettre comme une petite salope à de grosses pines de Blacks. Je ne pense cependant pas qu'il m'en voudra de partager avec vous ce beau matériel.


mardi 12 septembre 2017

Baise sur canapé en septembre


 Septembre est déjà bien entamé et la température extérieure n'est déjà plus estivale. Finies les longues soirées dehors à baiser, c'est bien au chaud à l'intérieur qu'il faut à présent s'enlacer.


samedi 9 septembre 2017

Ce week-end, on fête la rentrée entre garçons !


 Les nuits blanches se font plus pâles et ce n'est plus sur la terrasse que nous pouvons les passer en nous laissant aller aux plaisirs virils sous le ciel étoilé. Ce n'est néanmoins pas une raison pour oublier ces juteux plaisirs que seuls les hommes peuvent nous donner. Il fait plus froid dehors ? Qu'à cela ne tienne, rentrons pour jouir de nos corps et offrons-nous un crapuleux slow !