vendredi 2 juin 2017

Oh, les jolis mecs chauds !


 Les chemins qui conduisent à la rédaction d'un article du blog sont parfois un peu tortueux. L'idée de celui-ci m'est venue en préparant le billet du 27 mai, avec la chanson "Toujours du cinéma" de Patrick Juvet dont une séquence ressemble à s'y méprendre à l'intro de "Oh, pretty woman" de Roy Orbison.


Puisque ce blog est gay, je ne vais pas y faire l'apologie de la femme. L'idée m'est donc venue de remplacer la woman par un hot man et, comme j'en montre plusieurs, le man est devenu des men, C'est ainsi que je suis passé de "Oh, pretty woman" à "Oh, pretty hot men" qui peut se traduire en français par "Oh, les jolis mecs chauds". Pour le clip, je suis de nouveau allé chercher les mecs chauds chez Cadinot.


C'est la femme de Roy Orbison, Claudette, qui a inspiré la chanson. Selon les propos de Bill Rees, son co-auteur, lui et Roy Orbison étaient en conversation au domicile du chanteur, quand Claudette les a interrompus pour demander de l'argent à son mari car elle sortait faire des achats. Après qu'Orbison ait dit au revoir à sa femme, Rees a commencé à chanter : "Pretty woman, don't need no money" (Une jolie femme, n'a besoin d'aucun argent), ce qui fit rire Orbison et l'inspira également, puisqu'il se mit à chanter à son tour : "Pretty woman, walking down the street" (Une jolie femme, qui marche dans la rue), tenant la première phrase du futur succès. Avant que Claudette ne soit rentrée, la chanson était écrite et composée. Sortie en août 1964, la chanson a rapidement connu le succès en se classant en tête des ventes dans plusieurs pays. Une adaptation française, "Un homme en noir" en a immédiatement été faite par Sylvie Vartan sur un texte de Georges Aber. En 1975, Laurent Rossi a récupéré la mélodie pour chanter "Petite woman" dont le texte a été écrit par Vline-Buggy.



Pretty woman, walking down the street
Pretty woman, the kind I like to meet
Pretty woman
I don't believe you, you're not the truth
No one could look as good as you
Mercy

Pretty woman, won't you pardon me?
Pretty woman, I couldn't help but see
Pretty woman
Then you look lovely as can be
Are you lonely just like me?
Wow

Pretty woman, stop a while
Pretty woman, talk a while
Pretty woman, give your smile to me

Pretty woman, yeah yeah yeah
Pretty woman, look my way
Pretty woman, say you'll stay with me
'Cause I need you, I'll treat you right
Come to me baby, be mine tonight

Pretty woman, don't walk on by
Pretty woman, don't make me cry
Pretty woman, don't walk away, hey,
Okay 
If that's the way it must be, okay
I guess I'll go on home, it's late
There'll be tomorrow night, but wait
What do I see 
Is she walking back to me
Yeah, she's walking back to me
Oh, oh, pretty woman

Traduction
Jolie femme, qui marche dans la rue
Jolie femme, du genre que j'aime rencontrer
Jolie femme
Je n'y crois pas, tu ne peux pas être réelle
Personne ne peut être aussi belle que toi
Pitié

Jolie femme, ne me pardonnera-tu pas ?
Jolie femme, je ne peux pas m'empêcher de voir
Jolie femme
A quel point tu sembles charmante
Es-tu seule comme moi ?
Wow

Jolie femme, arrête-toi un instant
Jolie femme, parle un instant
Jolie femme, fais-moi un sourire

Jolie femme, ouais ouais ouais
Jolie femme, regarde dans ma direction
Jolie femme, dis que tu resteras avec moi
Car j'ai besoin de toi, je m'occuperai bien de toi
Viens avec moi bébé, sois à moi cette nuit

Jolie femme, ne m'évite pas
Jolie femme, ne me fais pas pleurer
Jolie femme, ne t'en va pas, hé,
D'accord

Si c'est comme ça, d'accord
Je pense que je vais rentrer chez moi, il est tard
Je reviendrai demain soir, mais attends,
Que vois-je ?

Ne revient-elle pas vers moi ?
Ouais, elle revient vers moi
Oh, oh, jolie femme.
Bruit de bottes, l'homme est arrivé
Bruit de bottes, ils se sont regardés
Sans rien dire
Un homme en noir qui le cherchait
Il n'a rien dit il s'est levé

Bruit de bottes, un regard de défi
Tête haute, il a pris son fusil
Sans rien dire
Cet homme en noir, il l'a suivi
Et dans la rue, ils sont partis

Tous les regards sont sur eux
Ils vont se battre, oh mon Dieu
L'un ou l'autre y laissera sa vie

Rien ne peut les arrêter
Tous deux ils vont s'affronter
Oh mon Dieu ayez pitié de lui
Car je l'aime je vous en prie
Qu'il me revienne je vous supplie

Sur la place ils sont prêts à tirer
Face à face que va-t-il arriver ?
Quoiqu'on fasse, les jeux sont faits,
Je sais

Cet homme en noir veut le tuer
Tous les regards sur eux sont braqués
Et mon cœur bat à se briser
Je prie pour lui
Pour qu'il me revienne en vie, oui
Pour qu'il me revienne en vie
Oh, il l'a tué !
Petite woman
Mon meilleur amour
Petite woman
Viens à mon secours
Petite woman
Tu es libre à tout et tu es belle
Comme une étoile tombée du ciel

Petite woman
C'est toi que je veux
Petite woman
Je suis amoureux
Petite woman
De tes rires de benjamine
De tes lèvres en laque de Chine

Tu t'ennuies le soir chez toi
Tes parents ne sont pas là
L'appartement est trop grand pour toi
Pour toi !
Oh, c'est si beau Paris l'été
Je vais passer te chercher
Et plus tard dans la nuit te garder

Car je t'aime depuis longtemps
Toi ma lycéenne aux yeux d'enfants

Petite woman
Mon meilleur amour
Petite woman
Viens à mon secours
Petite woman
Chaque rêve qui m'émerveille
Te voit danser dans le soleil

Viens, viens, viens, viens
Petite woman ! 




Bon week-end à tous !

6 commentaires:

  1. Bonjour Jean ,

    Intéressantes les photos jointes , même si je n'ai rien compris ( peut être les effluves de ce que j'ai fumé et sniffer cette nuit lors de plans torrides ) passer sans transition de Patrick Juvet à la femme de Roy Orbison ?

    A propos de Patrick Juvet j'ai assisté à son premier Olympia à Paris en 1973 , celui-ci était sublimer de diamants et de paillettes sur le visage un show pour l'époque très futuriste .

    Comme toujours excellent choix avec cette sélection d'une œuvre de Monsieur Cadinot.

    Excellent weekend à tous les deux

    Amicalement - Patrice

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, Patrice,
      On passe de Patrick Juvet à Roy Orbison parce qu'un extrait de la chanson de Roy Orbison est passé dans la chanson de Patrick Juvet. On appelle ça un sample.
      C'est vrai que Patrick Juvet était spectaculaire à cette époque. Un David Bowie francophone. J'aimais beaucoup ce style androgyne à l'époque.
      Bonne semaine dans la vallée de la Loire.
      Bisous amicaux.

      Supprimer
  2. belle vidéo vintage!
    le premier en haut est Dario Beck
    http://menforxersex.blogspot.it/search/label/Dario%20Beck

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dario Beck est un très beau et sexy garçon.

      Supprimer
  3. Hello Jean, Damien,
    En effet, belle vidéo vintage, temps béni de la liberté, le sida n'avait pas encore frappé. Bravo pour la belle brochette de photos bien alléchantes.
    Gros bisous coquins depuis les bords du Léman et belle semaine à venir.
    Philippe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, Philippe.
      En 1986, date de sortie du film de Cadinot, on était déjà en pleine épidémie du sida, malheureusement. Des personnages connus, comme Rock Hudson, en étaient déjà morts.
      Bisous depuis les forêts ardennaises et bonne semaine sur la Riviera vaudoise.

      Supprimer