dimanche 21 mai 2017

Le minet se branle et je passe ma route


 Ah, les jolis minets qui s'exhibent sans complexe devant les objectifs ! Nous aimons les mater, ils nous excitent et nous procurent un plaisir certain mais nous ne faisons que passer et, leur exhibition terminée, nous allons voir ailleurs à la recherche d'autres plaisirs juteux sans nous demander qui sont réellement ces jeunes garçons, quels sont leurs rêves, leurs espoirs, leurs déboires, les fardeaux qu'ils portent sur leurs épaules, ce qui les motivent à s'exhiber ainsi, ...


Le garçon que voici sur ces trois premières photos s'appelait Pierre Buisson et avait 19 ans en 1982 quand il a tourné son premier film, "Aime... comme minet", pour Jean-Daniel Cadinot. Né en 1963, il est décédé le premier novembre 1987 d'une overdose d'héroïne. Il avait aussi joué pour Cadinot dans "Charmants cousins" en 1983 et "Les minets sauvages" en 1984.


La vidéo que je lui consacre est réalisée à partir d'extraits de "Aime... comme minet". Pour la bande son j'ai choisi la chanson "Passer ma route" de Maxime Le Forestier sortie en 1995 sur l'album du même nom,



Laissez-les dans les cartons les plans d'la planète
Faites-les sans moi, n'oubliez pas les fleurs
Quand ces rétroviseurs-là m'passent par la tête
J'ai du feu sur le gaz et j'm'attends ailleurs

Je fais que passer ma route
Pas vu celle tracée
Passer entre les gouttes
Evadé belle

Parole après parole, note après note
Elle voulait tout savoir sur ma vie
J'ai tourné sept fois ma clé dans ses menottes
Sept fois ma langue dans sa bouche et j'ai dit

Je fais que passer ma route
Pas vu celle tracée
Passer entre les gouttes
Evadé belle

Est-ce que c'est un marabout, un bout d'ficelle
Un gri-gri qu'j'aurais eu sans l'savoir
Chez les tambours des sorciers, sous les échelles
Dans les culs d'sac infestés de chats noirs

Je fais que passer ma route
Pas vu celle tracée
Passer entre les gouttes
Evadé belle







6 commentaires:

  1. Réponses
    1. Heureux de voir que cela te plaît, Xersex !

      Supprimer
  2. comment résister à l'attrait de la jeunesse, à sa vitalité, à sa joie de vivre, à son insouciance... C'est impossible !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement, Pierre Buisson, celui de Cadinot, avait perdu sa joie de vivre !

      Supprimer
  3. Bonjour Jean

    Merci de rendre hommage à ce joyau des œuvres de Monsieur Cadinot

    Le tout accompagné de l'excellentissime Maxime Le Forestier

    " Queue " du bonheur....

    Merci pour le choix des photos

    Belle semaine à Tous les Deux

    Amicales pensées

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, Patrice.
      Avec Jean-Daniel Cadinot, on n'est jamais déçu, pas plus qu'avec Maxime Le Forestier généralement.
      Heureux que tout cela t'ait plu.
      Bisous amicaux et bonne semaine.

      Supprimer