vendredi 21 avril 2017

Plus je te vois, plus j'ai envie de toi !


 Il y en a qui tombent amoureux au premier regard. Je suppose que c'est cela qu'on appelle le coup de foudre. De mon côté, je suis beaucoup plus lent et, en réalité, je ne crois pas qu'un coup de foudre soit une manifestation de l'amour, c'est tout au plus un intense désir qui s'estompe rapidement dès qu'il est assouvi.


Pour moi, l'amour est d'une autre nature. C'est un sentiment qui naît progressivement au contact de l'autre, au fur et à mesure où on apprend à le connaître et à l'apprécier tel qu'il est et pour ce qu'il est, et non plus à le voir comme un objet sexuel destiné à satisfaire nos désirs.


"The more I see you" est une chanson composée par Harry Warren sur des paroles de Mack Gordon qui a été chantée pour la première fois en 1945 par Dick Haymes dans le film "Diamond Horseshoe" de George Seaton. Elle a été ensuite reprise par de nombreux interprètes mais c'est la version de Chris Montez sortie en 1966 qui reste la plus connue.



The more I see you, the more I want you
Somehow this feeling just grows and grows
With every sigh I become more mad about you
More lost without you and so it goes

Can you imagine how much I love you?
The more I see you as years go by
I know the only one for me can only be you
My arms won't free you, my heart won't try

The more I see you, the more I want you
Somehow this feeling just grows and grows
With every sigh I become more mad about you
More lost without you and so it goes

Can you imagine how much I love you?
The more I see you as years go by
I know the only one for me can only be you
My arms won't free you, my heart won't try
Plus je te vois, plus je te veux
D'une manière ou d'une autre ce sentiment ne cesse de grandir
A chaque soupir je deviens plus fou de toi
Je suis davantage perdu sans toi et ça me convient ainsi

Peux-tu imaginer combien je t'aime ?
Toujours plus quand je te vois et à mesure que les années passent.
Je sais que tu ne peux être que le seul pour moi
Mes bras ne te libéreront pas, et mon cœur n'essayera pas de le faire.

Plus je te vois, plus je te veux
D'une manière ou d'une autre ce sentiment ne cesse de grandir
A chaque soupir je deviens plus fou de toi
Je suis davantage perdu sans toi et ça me convient ainsi

Peux-tu imaginer combien je t'aime?
Toujours plus quand je te vois et à mesure que les années passent.
Je sais que tu ne peux être que le seul pour moi
Mes bras ne te libéreront pas, et mon cœur n'essayera pas de le faire.

Bon week-end à tous !




8 commentaires:

  1. belle vidéo!!! j'aime l'atention pour le jus pendand les derniers moments!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ainsi que le faisait si justement remarquer hier notre ami Philippe, il est dommage qu'on ne puisse profiter de ce jus qu'avec les yeux, mon cher Xersex.

      Supprimer
  2. Bonjour Jean ,

    Personnellement je n'ai jamais eu de coup de foudre ! et aucun de mes partenaires n'en a eu pour moi !

    Des envies des désirs oui

    Concernant la chanson j'avais beaucoup apprécié la version Française de Valli en 1986

    Bon week-end à tous les Deux

    Amicalement - Patrice

    PS - il se peut que mon blog soit supprimé ! je souhaitais vous exprimer mon immense affection cela aura été un plaisir d'échanger avec vous - Amicalement - Patrice

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, Patrice.
      Je ne connaissais pas du tout la version bilingue de Valli. Je viens de l'écouter, elle est excellente. Merci d'en avoir fait mention.
      Ton blog pourrait être supprimé ? Pourquoi ? J'espère qu'il n'en sera rien.
      Merci pour ton amitié et bonne semaine.
      Bisous amicaux.

      Supprimer
  3. bonjour,
    très belles photos et belle vidéo !
    Merci pour tout cela.
    bises du Jura ensoleillé
    Michel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, Michel. J'espère que tu as passé un bon week-end sous le soleil du Jura et je te souhaite une très agréable semaine.
      Bisous amicaux !

      Supprimer
  4. Hello Damien, Hello Jean,
    Belle série de photos et bonne vidéo, j'ai aimé.
    L'intitulé de ce post me fait penser à mon Moussa, il est vrai que quand je le vois et quand je le prends dans mes bras, je ne peux plus me passer de lui, il me remplit de bonheur et de...
    Bon dimanche ensoleillé et gros bisous tendres et coquins depuis les bords du Léman
    Philippe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, Philippe !
      Heureux que ces photos et cette vidéo t'aient plu et fait pensé à ton Moussa.
      Notre dimanche a aussi été ensoleillé mais un peu frais.
      Passe une agréable semaine sur la Riviera vaudoise.
      Bisous de Wallonie

      Supprimer