mardi 24 janvier 2017

Les uns contre les autres - Trio gay


 "Mieux vaut vivre seul que mal accompagné", dit-on souvent et je suis assez d'accord avec cette maxime. Néanmoins, je ne pense pas que l'homme soit fait pour vivre perpétuellement en loup solidaire. Nous avons tous besoin pour nous épanouir de sentir un peu de chaleur humaine autour de nous que ce soit sous forme de rapports sociaux, de relations affectives ou de contacts purement physiques, ...


Vous connaissez certainement tous la chanson "Les uns contre les autres" extraite de la comédie musicale franco-québécoise "Starmania" de Michel Berger et Luc Plamandon. En un peu moins de quarante ans elle a fait plusieurs fois le tour du monde et plusieurs interprètes la compte dans leur répertoire. En voici deux versions : celle de Fabienne Thibeault qui l'a créée en 1978 et une plus récente d'Eric Lapointe que nos amis québécois connaissent bien.


Attention - Rappel !

Si la vidéo n'apparaît pas sur votre écran, vérifiez l'URL dans la barre d'adresse en haut de votre navigateur et enlevez le s de https://guymauve.blogspot.... pour avoir http://guymauve.blogspot.... afin que la vidéo incrustée apparaisse.




On dort, les uns contre les autres
On vit, les uns avec les autres
On se caresse, on se cajole
On se comprend, on se console
Mais au bout du compte
On se rend compte
Qu'on est toujours tout seul au monde

On danse, les uns avec les autres
On court, les uns après les autres
On se déteste, on se déchire
On se détruit, on se désire
Mais au bout du compte
On se rend compte
Qu'on est toujours tout seul au monde

On dort, les uns contre les autres
On vit, les uns avec les autres
On se caresse, on se cajole
On se comprend, on se console
Mais au bout du compte
On se rend compte
Qu'on est toujours tout seul au monde

On danse, les uns avec les autres
On court, les uns après les autres
On se déteste, on se déchire
On se détruit, on se désire
Mais au bout du compte
On se rend compte
Qu'on est toujours tout seul au monde

Mais au bout du compte
On se rend compte
Qu'on est toujours tout seul au monde
Toujours tout seul au monde







6 commentaires:

  1. Tois hommes! ils me rappellent mes trois Graces
    http://menforxersex.blogspot.it/search/label/Three%20Grace%20-%20Les%20Trois%20Gr%C3%A2ces

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On pourrait aussi appeler cela des Triumvirats, comme au temps de Jules César, Pompée et Crassus.

      Supprimer
  2. Hello Jean, Damien,
    Ouah!!! belle vidéo, belles photos, belle illustration sonore, je prends un pied magistral; c'est le seul fantasme que je n'ai pas encore réalisé, mais ça viendra.
    En tous les cas, merci d'avoir ainsi illuminé ma journée, malgré la grisaille ambiante et le froid de canard.
    Bonne suite de journée et gros bisous, un peu gelé, depuis les bords du Léman
    Philippe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux t'assurer, cher Philippe, que ça peut être très bien à trois ; la seule condition est que chacun puisse plaire aux deux autres.
      Nous avons le même temps que chez vous apparemment : neige, grisaille et températures négatives. Il n'y a donc aucun risque de choc thermique en s'échangeant des bisous gelés.
      Bonne fin de journée aux bords du Léman.

      Supprimer
  3. l'amour à trois ! un vrai régal ! surtout pour celui qui à la chance d'être entre les deux... et puis çà multiplie les combinaisons...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tout à fait d'accord avec toi sur ce point. La multiplicité des combinaisons permet aussi à chacun d'avoir la chance d'être à son tour entre les deux ;o)

      Supprimer