mardi 31 janvier 2017

La jouissance, ça vous donne des ailes


 A moins d'avoir les ailes d'un ange, je ne vois pas d'autre moyen de s'envoler au septième ciel que par de juteuses jouissances...


"Nel blu dipinto di blu" mieux connu sous le titre "Volare" est la chanson avec laquelle Domenico Modugno a représenté l'Italie au Concours Eurovision en 1958. Elle ne s'était alors classée qu'en troisième position, derrière "Dors, mon amour" d'André Claveau, représentant la France, et "Giorgio" de Lys Assia, représentant la Suisse, dont personne ne se souvient.


C'est toutefois aux Etats-Unis que la chanson à reçu sa véritable consécration en se classant numéro 1 au Bilboard Hot 100 pendant cinq semaines et en remportant  le premier Grammy Award de l'enregistrement de l'année ainsi que le premier Grammy Award de la chanson de l'année. La liste des interprètes ayant repris ensuite la chanson est impressionnante. Des Platters aux Gipsy Kings en passant par Louis Armstrong, Dean Martin, Frank Sinatra ou Paul McCartney, Wikipédia en recense plus de 120, sans oublier l'adaptation française de Dalida sous le titre "Dans le bleu du ciel bleu".


Attention - Rappel !

Si la vidéo n'apparaît pas sur votre écran, vérifiez l'URL dans la barre d'adresse en haut de votre navigateur et enlevez le s de https://guymauve.blogspot.... pour avoir http://guymauve.blogspot.... afin que la vidéo incrustée apparaisse.



Penso che un sogno così non ritorni mai più,
mi dipingevo le mani e la faccia di blu,
poi d'improvviso venivo dal vento rapito,
e incominciavo a volare nel cielo infinito.

Volare oh oh cantare oh oh oh,
nel blu dipinto di blu, felice di stare lassù,
e volavo volavo felice più in alto del sole
ed ancora più sù, mentre il mondo
pian piano spariva laggiù,
una musica dolce suonava
soltanto per me.
Volare oh oh cantare oh oh oh
nel blu dipinto di blu
felice di stare lassù.

Ma tutti i sogni nell'alba svaniscon perchè,
quando tramonta la luna li porta con se,
ma io continuo a sognare negl'occhi tuoi belli,
che sono blu come un cielo trapunto di stelle.

Volare oh oh cantare oh oh oh,
nel blu degl'occhi tuoi blu, felice di stare qua giù,
e continuo a volare felice più in alto del sole
ed ancora più su, mentre il mondo
pian piano scompare negl'occhi tuoi blu,
la tua voce è una musica dolce che suona per me.
Volare oh oh cantare oh oh oh
nel blu degl'occhi tuoi blu,
felice di stare qua giù,
nel blu degl'occhi tuoi blu,
felice di stare qua giù
con te..
 
Je pense qu'un tel rêve ne reviendra jamais plus
Je me peignais les mains et la figure de bleu
Et puis soudainement j'étais enlevé par le vent
Et je commençais à voler dans l'infinité du ciel

Voler...oh,oh! Chanter...oh,oh,oh,oh!
Dans l'azur, teinté de bleu Heureux d'être là-haut
Et je volais, volais heureux
Plus haut que le soleil et encore plus haut,
Tandis que le monde tout doucement
Disparaissait loin là-bas
Une douce musique résonnait
seulement pour moi...
Voler...oh...oh! Chanter...oh,oh,oh,oh!
Dans l'azur,teinté de bleu
Heureux d'être là-haut

Mais tous les rêves à l'aube s'estompent,
parce que la lune les emportent avec elle quand elle se couche,
Mais je continue à rêver à tes beaux yeux
qui sont bleu comme un ciel piqué d'étoiles...

Voler...oh...oh! Chanter...oh,oh,oh,oh!
Dans le bleu de tes yeux Heureux d'être ici
Et je continue à voler heureux
Plus haut que le soleil et encore plus haut,
Tandis que le monde tout doucement disparait dans le bleu de tes yeux
Ta voix est une douce musique
qui joue pour moi.

Voler...oh...oh! Chanter...oh,oh,oh,oh!
Dans le bleu de tes yeux
Heureux d'être ici avec toi 
Quel rêve étrange je fais chaque nuit mon chéri.
Par la fenêtre le ciel vient flâner sur mon lit,
Puis il m'habille de bleu des pieds jusqu'à la tête,
Et je me mets à voler tout comm' une alouette

Je vole, oh oh je chante oh oh oh oh,
Pareille au bleu du ciel bleu,
Je trouve cela merveilleux.
Et je vole, je vole,
Je vole plus loin que la mer,
A deux pas du soleil,
Je découvre là-haut dans les airs
Un bonheur sans pareil,
Et du ciel une douce musique me chante à l'oreille...
Je vole, oh oh je chante oh oh oh oh
Pareille au bleu du ciel bleu,
Je rêve mon coeur est heureux

Mais quand la lune se perd au bleu de l'horizon
Les plus jolis de nos rêves avec elle s'en vont,
Pourtant le mien continue quand le jour se dévoile
Et dans le bleu de tes yeux qui scintillent d'étoiles...

Je vole, oh oh je chante, oh oh oh oh
Pareille au bleu de tes yeux,
Je trouve cela merveilleux.
Je vole, je vole, je vole plus loin que la mer,,
A deux pas du soleil,
Je découvre ici bas sur la terre
Un bonheur sans pareil,
Et ta voix tout comm' une musique que me chante à l'oreille...
Je vole, oh oh je chante oh oh oh oh,
Pareille au bleu de tes yeux,
je rêve mon coeur est heureux
Et rien n'est plus merveilleux
Que d'être noyée dans tes yeux si bleus.

6 commentaires:

  1. merci pour ton multiple hommage: les anges:
    http://menforxersex.blogspot.com/2017/01/angels-anges.html
    l'Italie avec Volare
    et le jus à avaler!
    merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois avec plaisir que tu t'es reconnu dans ce petit billet ;o)

      Supprimer
  2. Là tu nous gâte Jean ! On en prend plein les yeux... et la bouche !!! Il y a la dose !!!
    Tu auras fait au moins deux heureux ! Hahahaha
    Bonne soirée à vous deux mon ami

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca en fera donc trois puisque je suis heureux d'avoir fait des heureux. Voilà qui va me mettre un peu de baume au cœur face aux ennuis de connexion que j'ai depuis quelque temps et qui m'empêchent de publier de nouveaux articles ici : il faut trop de temps pour télécharger les vidéos (et même pour ouvrir une simple page sur internet).
      Bonne fin de semaine à toi et à ton bébé !

      Supprimer
  3. Un post qui lui aussi nous donne des ailes !!! Huuuuummmm !
    Oui, tu dis vrai, la jouissance nous donne des ailes... après, on se sent plus léger mais aussi plus amoureux... J'ai l'impression d'avoir 20 ans, d'être immortel ! Oui la jouissance nous rassure aussi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est non seulement la jouissance mais aussi tout ce qui précède et nous y amène qui nous donne des ailes. Après la jouissance, il ne nous reste plus qu'à planer !

      Supprimer