vendredi 7 octobre 2016

Qui saura me prendre... secoue la main.


 Vous avez peut-être trouvé les deux garçons de la vidéo du billet précédent bien sages. Ils s'y donnaient en effet beaucoup de bisous et de caresses sans aller plus loin qu'une petite fellation. Vous êtes sans doute resté sur votre faim, pas même une petite éjaculation pour vous régaler. Rassurez-vous, vous n'avez rien perdu à attendre. Voici la suite dans laquelle ils sont nettement plus entreprenants...


Pour accompagner cette vidéo, j'ai choisi un immense tube de l'été 1971,  écrit et composé par Jimmy Fontana , Franco Migliacci et Carlo Pes pour être interprété par José Feliciano au festival de la chanson italienne de San Remo. C'est à Los Angeles que Feliciano a enregistré "Che Sarà" et dans la foulée une version en espagnol sous le titre "Qué será" ainsi qu'une troisième en anglais sous le titre "Shake a hand".

En 1972, "Qui saura", l'adaptation française de cette chanson, a propulsé Mike Brant en tête des hits parades.


Attention - Rappel !

Si la vidéo n'apparaît pas sur votre écran, vérifiez l'URL dans la barre d'adresse en haut de votre navigateur et enlevez le s de https://guymauve.blogspot.... pour avoir http://guymauve.blogspot.... afin que la vidéo incrustée apparaisse.


Vous mes amis tant de fois vous me dites
Que d'ici peu je ne serai plus triste
J'aimerais bien vous croire un jour, mais j'en doute avec raison
Essayez de répondre à ma question

Qui saura,qui saura,qui saura
Qui saura me faire oublier dites moi
Ma seule raison de vivre, essayez de me le dire
Qui saura,qui saura oui qui saura

Vous mes amis essayez de comprendre
Une seule fille au monde peut me rendre
Tout ce que j'ai perdu et je le sais qu'elle ne reviendra pas
Alors si vous pouvez dites le moi

Qui saura qui saura qui saura
Qui saura me faire revivre d'autres joies
Je n'avais qu'elle sur terre et sans elle ma vie entière
Je sais bien que le bonheur n'existe pas

Vous mes amis le soleil vous inonde
Vous dites que je sortirai de l'ombre
J'aimerai bien vous croire oui mais mon coeur y renonce
Ma question reste toujours sans réponse

Qui saura qui saura qui saura
Qui saura me faire oublier dites moi
Ma seule raison de vivre, essayez de me le dire
Qui saura qui saura Qui saura

Qui saura qui saura qui saura
Qui saura me faire revivre d'autres joies
Je n'avais qu'elle sur terre et sans elle ma vie entière
Je sais bien que le bonheur n'existe pas

Qui saura qui saura qui saura
Qui saura me faire oublier dites moi
Ma seule raison de vivre essayez de me le dire
Qui saura qui saura oui qui saura
Paese mio che stai sulla collina
Disteso come un vecchio addormentato
La noia l'abbandono il niente
Son la tua malattia
Paese mio ti lascio
Io vado via

Che sara, che sara, che sara
Che sara, della mia vita chi lo sa
So far tutto o forse niente da domani si vedra
E sara, sara quel che sara

Gli amici miei son quasi tutti via
E gli altri partiranno dopo me
Peccato perche stavo bene in loro compagnia
Ma tutto passa tutto se ne va 
Che sara, che sara, che sara
Che sara, della mia vita chi lo sa
Con me porto la chitarra
E se la notte piangero
Una nenia di paese suonero

Amore mio ti bacio sulla bocca
Che fu la fonte del mio primo amore
Ti do appuntamento
Come quando non lo so
Ma so soltanto che ritornero.

Che sara, che sara, che sara
Che sara, della mia vita chi lo sa
Con me porto la chitarra
E se la notte piangero
Una nenia di paese suonero

Che sara, che sara, che sara
Che sara, della mia vita chi lo sa
So far tutto o forse niente
Da domani si vedra
E sara, sara quel che sara
Mon pays qui est sur la colline
Allongé comme un vieillard endormi
L'ennui, l'abandon, le néant
Sont tes maladies
Mon pays, je te laisse
Je m'en vais

Que sera, que sera, que sera
Qu'en sera-t-il de ma vie, qui le sait
Jusqu'à présent tout ou peut-être rien
A partir de demain on verra
Et ce sera ce que ce sera

Mes amis sont presque tous partis
Les autres partiront après moi
Dommage parce que j'étais bien en leur compagnie
Mais tout passe, tout s'en va

Que sera que sera que sera
Qu'en sera-t-il de ma vie, qui le sait
J'emporte la guitare avec moi
Et si je pleure la nuit
Je jouerai un petit morceau du pays

Mon amour je t'embrasse sur la bouche
Qui fut la source de mon premier amour
Je te donne rendez-vous
Comment et quand je ne sais pas
Mais je sais seulement que je reviendrai

Que sera, que sera, que sera
Qu'en sera-t-il de ma vie, qui le sait
Jusqu'à présent tout ou peut-être rien
A partir de demain on verra
Et ce sera ce que ce sera

4 commentaires:

  1. j'aime beaucoup le soft sex, donc je ne me sentais pas du tout été déçus par ton précédent post!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non mais j'espère que celui-ci te plait aussi. J'ai pensé à toi en le faisant puisqu'il s'agit d'une chanson italienne.
      Bon week-end.

      Supprimer
  2. c'est vrai que là pour notre plus grand plaisir ils sont passé à un cran au-dessus !!!
    c'est tellement beau de voir ces deux jeunes se défouler...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que oui ! Ça aurait été dommage, disons franchement du gâchi, de ne pas publier cette partie de la vidéo.

      Supprimer