mardi 18 octobre 2016

L'été indien


 L'été est fini mais qu'importe car on ira où tu voudras quand tu voudras et on s'aimera encore pendant l'été indien...


"L’été indien" ou "l’été des Indiens" est une expression d’origine nord-américaine qui désigne une période de temps ensoleillé et radouci, après les premières gelées de l’automne et avant l’hiver. D'après le site de vulgarisation météorologique montréalais meteo.org, on peut parler d'été indien lorsque les conditions suivantes sont réunies :
  • la période de temps exceptionnellement chaud suit une période de gel;
  • le temps est généralement ensoleillé;
  • il n'y a pas ou peu de précipitations;
  • les vents sont légers, de direction variable;
  • il peut y avoir un peu de brouillard matinal;
  • les températures nocturnes sont près des normales;
  • les températures diurnes sont plus élevées que la normale (environ 4 à 6 degrés de plus);
  • ces conditions se poursuivent pendant au moins 3 jours.
C'est ce que nous avons eu chez nous le weekend dernier.


Le phénomène est aléatoire et propre à tout l'hémisphère nord. On a commencé à entendre parler de l'Ïndian Summer tout d'abord en Pensylvanie à la fin du 18e siècle. Ce terme a ensuite voyagé dans les régions de New York et de la Nouvelle-Angleterre vers 1798.  Vingt ans après son apparition, cette expression aurait été établie dans le langage courant dans tout le nord-est de l'Amérique puis dans tous les pays anglophones. Il aurait fait son apparition au Canada vers 1821 et en Angleterre vers 1830. Les francophones du Canada ont traduit ce terme littéralement par été des Indiens.


En France, plusieurs expression existent pour désigner le phénomène selon le moment de l'automne où il se produit ou selon les régions :
  • Été de la Saint-Michel (fin septembre) 
  • Été de la Saint-Denis (début octobre)
  • Été de la Saint-Géraud (mi octobre)
  • Été de la Saint-Martin (novembre)
L'expression "été indien" a été popularisée en 1975 par une chanson de Joe Dassin dont les paroles ont été écrites par Pierre Delanoë et Claude Lemesle sur une musique composée par Toto Cutugno. Je vous présente ici cette chanson interprétée par Joe Dassin en français, en anglais et en espagnol


Attention - Rappel !

Si la vidéo n'apparaît pas sur votre écran, vérifiez l'URL dans la barre d'adresse en haut de votre navigateur et enlevez le s de https://guymauve.blogspot.... pour avoir http://guymauve.blogspot.... afin que la vidéo incrustée apparaisse.




L'été indien :
Tu sais, je n'ai jamais été aussi heureux que ce matin-là
Nous marchions sur une plage un peu comme celle-ci
C'était l'automne, un automne où il faisait beau
Une saison qui n'existe que dans le Nord de l'Amérique
Là -bas on l'appelle l'été indien
Mais c'était tout simplement le nôtre
Avec ta robe longue tu ressemblais
A une aquarelle de Marie Laurencin
Et je me souviens, je me souviens très bien
De ce que je t'ai dit ce matin-là
Il y a un an, y a un siècle, y a une éternité

On ira où tu voudras, quand tu voudras
Et l'on s'aimera encore, lorsque l'amour sera mort
Toute la vie sera pareille à ce matin
Aux couleurs de l'été indien

Aujourd'hui je suis très loin de ce matin d'automne
Mais c'est comme si j'y étais
Je pense à toi
Où es tu?
Que fais-tu?
Est-ce que j'existe encore pour toi?
Je regarde cette vague qui n'atteindra jamais la dune
Tu vois, comme elle je reviens en arriere,
Comme elle je me couche sur le sable
Et je me souviens
Je me souviens des marées hautes
Du soleil et du bonheur qui passaient sur la mer
Il y a une éternité, un siècle, il y a un an

On ira où tu voudras, quand tu voudras
Et on s'aimera encore, lorsque l'amour sera mort
Toute la vie sera pareille à ce matin
Aux couleurs de l'été indien

Indian summer :
You know, I've never been as happy as I was that morning
We were walking along the beach a little like this one
It was that rare kind of autumn day that you only find in North America
Over there, they call it Indian summer but it was just "our summer"
And I can see you now in your long dress
Looking like a beautiful watercolor
And I can remember what I told you that morning
A year ago, a thousand years ago

Think of me when this is just a memory
Will you still be loving me when this summer is gone ?
All my life, the taste of you will fill my life
Even when this summer is gone

Today, I'm far away from that autumn morning
But it's almost as if I was there. I'm thinking of you
Where are you ? What are you doing ? Do I still exist for you ?
I'm like a wave drawn by the moon
Slipping back on the sand, remembering the high tides
Remembering the happiness and the sun shining over the sea
The thousand years ago or was it just last year

Think of me when this is just a memory
Will you still be loving me when this summer is gone ?
All my life, the taste of you will fill my life
Even when this summer is gone

Aun Vivo Para el Amor :
Ya sabes, esta noche me siento tan solo y perdido porque noestás
Y esos recuerdos están llenos de ti, de tu primavera
Una playa nuestra donde fui arena para sostenerte
Un mar nuestro donde fui la ola que te llevaba
Tu presencia, pequeñas cosas, y ahora este vacío
Sin poder mirar hacia el futuro, solo sin ti

Hacia atrás, sólo puedo mirar atrás
Y sentir que vuelvo a estar aún vivo para el amor
Una voz que viene de un atardecer
Me hace ver que aún puede ser

Hoy estoy muy lejos de esos recuerdos
¿Dónde estás? ¿Te acuerdas de mí, o te habrás
olvidado?
Tal vez tú piensas que fue una tontería conocerme
Y aquella arena y aquel mar sólo fueron recuerdos
Cierro los ojos y te imagino
Te esperaré un mes, un año, toda la vida
Por que lo que siento no tiene tiempo, se llama amor

Hacia atrás, sólo puedo mirar atrás
Y sentir que vuelvo a estar aún vivo para el amor
Una voz que viene de un atardecer
Me hace ver que aún puede ser

8 commentaires:

  1. Bjour Jean,
    Belle vidéo et très beaux photomontages, c'est vraiment l'été indien dans toute sa splendeur et ô combien romantique de vivre à deux. Bravo et mille mercis de me/nous faire rêver.
    Bonne suite de semaine et gros bisous des bords du Léman.
    Philippe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, ces photomontages sont magnifiques. Je me permets de le dire car ils ne sont pas de moi. Ici, l'été indien est bien fini, c'est l'automne dans ce qu'il a de plus désagréable : pluie et vent. Heureusement, on nous promet de nouveaux beaux jours pour le week-end.
      Je te souhaite une bonne fin de semaine au bord du Léman.

      Supprimer
  2. J'aime beaucoup l'automne! les dessins/oevres graphique sont magnifiques!
    qui en est l'artiste?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement, je ne sais pas qui est l'auteur de ces images. Je les ai trouvées sur le Net il y a déjà plusieurs années.
      Bonne fin de semaine à toi.

      Supprimer
  3. Merci Jean pour toutes ces explications intéressantes et pour toutes ces belles images, elles me font penser à quelques montages que j'ai faits l'an dernier à l'automne, en forêt de Fontainebleau. Quant à ce refrain qui à bercé ma jeunesse comment l'oublier ? Toute une époque où je sentais naître en moi ce besoin d'amour que je devrais attendre quelques décennies avant de pouvoir l'assumer pleinement... Avec mes plus belles amitiés... Christian

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les forêts sont magnifiques en automne, elles nous offrent une multitude de couleurs. Il y a de quoi faire de belles photos et, comme je connais tes talents, tes montages doivent être magnifiques.

      Supprimer
    2. Bonne journée à toi et bisous !

      Supprimer