dimanche 9 octobre 2016

Je ne peux cesser de t'aimer...


 Allez savoir à qui est destiné le message subliminal contenu dans ce billet...


"I can't stop lovin' you" est une chanson écrite et composée par Don Gibson qui l'a enregistrée le 30 décembre 1957. Elle est sortie en 1958 mais n'a connu un véritable succès qu'en 1962, lorsqu'elle a été reprise par Ray Charles qui l'a hissée au sommet du Billboat Hot 100 américain pendant cinq semaines et en a fait la deuxième chanson la plus vendues cette année-là. Depuis lors, elle a été reprise très souvent, et par les plus grands.


Attention - Rappel !

Si la vidéo n'apparaît pas sur votre écran, vérifiez l'URL dans la barre d'adresse en haut de votre navigateur et enlevez le s de https://guymauve.blogspot.... pour avoir http://guymauve.blogspot.... afin que la vidéo incrustée apparaisse.


I can't stop loving you
I've made up my mind
To live in memories of the lonesome times

I can't stop wanting you
It's useless to say
So I'll just live my life in dreams of yesterday
Dreams of yesterday

Those happy hours that we once knew
Tho' long ago, they still make me blue
They say that time heals a broken heart
But time has stood still since we've been apart

I can't stop loving you
So I've made up my mind
To live in memories of the lonesome times

I can't stop wanting you
It's useless to say
So I'll just live my life in dreams of yesterday

Those happy hours
Those happy hours
That we once knew
That we once knew
Tho' long ago
Tho' long ago
Still make me blue
Still make me blue

They say that time
They say that time
Heals a broken heart
Heals a broken heart
But time has stood still
Time has stood still
Since we've been apart
Since we've been apart

I can't stop loving you
I said I've made up my mind
To live in memories of the lonesome times

I can't stop wanting you
It's useless to say
So I'll just live my life in dreams of yesterday
Of yesterday
Je ne peux cesser de t'aimer
Je me suis convaincu
À vivre dans le souvenir des jours solitaires

Je ne peux cesser de te désirer
C'est inutile de le dire
Alors je vais simplement vivre ma vie dans les souvenirs du passé
Les rêves du passé

Ces heures de bonheur que nous avons connues
Même si c'était il y a longtemps, j'en ai toujours le blues
Ils disent que le temps répare les coeurs brisés
Mais depuis que nous sommes séparés, le temps s'est arrêté

Je ne peux cesser de t'aimer
Je me suis convaincu
À vivre dans le souvenir des jours solitaires

Je ne peux cesser de te désirer
C'est inutile de le dire
Alors je vais simplement vivre ma vie dans les souvenirs du passé

Ces heures de bonheur
Ces heures de bonheur
Que nous avons connues
Que nous avons connues
Même si c'était il y a longtemps
Même si c'était il y a longtemps
Still make me blue
J'en ai toujours le blues
J'ai toujours le blues

Ils disent que le temps
Ils disent que le temps
Répare les coeurs brisés
Répare les coeurs brisés
Mais le temps s'est arrêté
Le temps s'est arrêté
Depuis que nous sommes séparés
Depuis que nous sommes séparés

Je ne peux cesser de t'aimer
J'ai dit que je m'étais convaincu
De vivre dans les souvenirs des jours solitaires

Je ne peux cesser de te désirer
C'est inutile de le dire
Alors je vais simplement vivre ma vie dans les souvenirs du passé
Du passé

6 commentaires:

  1. vraiment un post très sexy! le destinataire subliminal de ce post en sera enchanté

    viens voir ici mon dernier post:
    http://menforxersex.blogspot.it/2016/10/october-11-national-coming-out-day.html

    RépondreSupprimer
  2. un message d'amour éternel... J'adore toutes ces images de tendresse
    Quand à se refrain... Que de souvenirs !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est en l'entendant à la radio (version Gibson) que je me suis souvenu de cette chanson dans la version de Ray Charles et j'ai préparé l'article sitôt rentré à la maison.

      Supprimer
    2. De rien, c'est avec plaisir !

      Supprimer