samedi 15 octobre 2016

Deux latinos baisent dans le vent d'un Nobel


 A la surprise générale, le Nobel de littérature a été attribué cette semaine à Bob Dylan. Charles Trenet doit se retourner dans sa tombe, lui qui souhaitait tant entrer à l'Académie française mais n'y a jamais été accepté par des académiciens qui considéraient dédaigneusement qu'un auteur de chansonnettes n'avait pas sa place parmi les Immortels.


Consacré par l'Académie suédoise « pour avoir créé dans le cadre de la grande tradition de la musique américaine de nouveaux modes d’expression poétique », Bob Dylan n'a pas encore réagit mais les jaloux ne mâchent pas leurs mots :
  • «  Lui attribuer le Nobel de littérature, c’est affligeant (…) Je trouve que l’Académie suédoise se ridiculise  », a déclaré le romancier français Pierre Assouline, membre de l’académie Goncourt. 
  • «  Je suis fan de Dylan, mais c’est une récompense nostalgique et mal inspirée arrachée aux prostates de séniles hippies bavards  », a tweeté l’écrivain écossais Irvine Welsh. 


En avril 1962, Dylan n'a pas encore 21 ans lorsqu'il écrit sur un coin de table de bistrot "Blowin' in the wind" en moins de 10 minutes. Il en gratte les accords sur sa guitare quand le chanteur  Gil Turner l'entend. Il lui emprunte la chanson et s'en va aussitôt la chanter avec son groupe "The New World Singer" sur la scène du Gerde’s, club new yorkais célèbre pour accueillir les jeunes talents du folk, et il s'y taille un franc succès.  Dés lors les choses vont très vite. Bob Dylan n’a pas encore gravé « Blowin' in the wind » que ce titre s’impose sur les pelouses des campus américains. Il enregistre la chanson en juillet 1962 mais c'est la reprise en juin 1963 par le trio Peter, Paul and Mary qui lance le titre au niveau mondial.

En plein mouvement pour l’égalité des droits civiques, mouvement qui revendique l’égalité entre blancs et noirs aux Etats-Unis, une marche pacifique est organisée sur Washington. Le 28 août 1963, 250 000 personnes, blancs et noirs mélangés, déferlent sur la capitale fédérale et convergent vers le Washington monument où le pasteur Martin Luther King se lance dans une improvisation dont il a le
secret : « I have a Dream ». Sur le parcours, une estrade permet aux célébrités folks du moment d’accompagner la manifestation par leurs chants. Il y a là Odetta, Josh White, Joan Baez, Peter Paul and Mary qui poussent le jeune Bob Dylan, encore peu connu, sur le devant de la scène et interprètent avec lui « Blowin in the Wind ».

Hugues Aufray, un des premiers à tenter de promouvoir l’œuvre de Bob Dylan en France, en a fait une adaptation plutôt fidèle avec « Dans le souffle du vent ». Je vous la propose ici dans une interprétation de 2009 avec Francis Cabrel. Mais, la version française la plus connue est celle de Richard Anthony, intitulée « Ecoute dans le vent », parue en 1965. 


Attention - Rappel !

Si la vidéo n'apparaît pas sur votre écran, vérifiez l'URL dans la barre d'adresse en haut de votre navigateur et enlevez le s de https://guymauve.blogspot.... pour avoir http://guymauve.blogspot.... afin que la vidéo incrustée apparaisse.




Blowin' in the wind et traduction :
How many roads must a man walk down
Combien de routes un homme doit-il parcourir
Before you call him a man ?
Avant que vous ne l'appeliez un homme ?
Yes, 'n' how many seas must a white dove sail
Oui, et combien de mers la colombe doit-elle traverser
Before she sleeps in the sand ?
Avant de s'endormir sur le sable ?
Yes, 'n' how many times must the cannon balls fly
Oui, et combien de fois doivent tonner les canons
Before they're forever banned ?
Avant d'être interdits pour toujours ?
The answer, my friend, is blowin' in the wind,
La réponse, mon ami, est soufflée dans le vent,
The answer is blowin' in the wind.
La réponse est soufflée dans le vent. 
How many years can a mountain exist
Combien d'années une montagne peut-elle exister
Before it's washed to the sea ?
Avant d'être engloutie par la mer ?
Yes, 'n' how many years can some people exist
Oui, et combien d'années doivent attendre certains peuples
Before they're allowed to be free ?
Avant qu'il leur soit permis d'être libres ?
Yes, 'n' how many times can a man turn his head,
Oui, et combien de fois un homme peut-il tourner la tête
Pretending he just doesn't see ?
En prétendant qu'il ne voit rien ?
The answer, my friend, is blowin' in the wind,
La réponse, mon ami, est soufflée dans le vent,
The answer is blowin' in the wind.
La réponse est soufflée dans le vent. 
How many times must a man look up
Combien de fois un homme doit-il regarder en l'air
Before he can see the sky ?
Avant de voir le ciel ?
Yes, 'n' how many ears must one man have
Oui, et combien d'oreilles doit avoir un seul homme
Before he can hear people cry ?
Avant de pouvoir entendre pleurer les gens ?
Yes, 'n' how many deaths will it take till he knows
Oui, et combien faut-il de morts pour qu'il comprenne
That too many people have died ?
Que beaucoup trop de gens sont morts ?
The answer, my friend, is blowin' in the wind,
La réponse, mon ami, est soufflée dans le vent,
The answer is blowin' in the wind.
La réponse est soufflée dans le vent.

Dans le souffle du vent (Hugues Aufray) :
Combien de lieues ton enfant doit-il faire
Avant de mériter des hommes ?
Combien de bleu pour l'oiseau sur la mer
Avant qu'au sable, il ne se donne ?
Combien de guerres, de canons et de larmes
Avant que nos lois ne désarment ?
Pour toi, mon enfant
Dans le souffle du vent
Pour toi, la réponse est dans le vent

Combien de siècles aux falaises de rochers
Avant qu'elles ne sombrent sous la mer ?
Combien de siècles pour l'esclave enchaîné
Avant qu'il ne brise ses fers ?
Combien de siècles, de regards détournés
Pour ne pas voir la vérité ?
Pour toi, mon enfant
Dans le souffle du vent
Pour toi, la réponse est dans le vent

Combien de fois lèverons-nous les yeux
sans même entrevoir la lumière ?
Combien de fois aurons-nous prié Dieu
Sans même un regard pour nos frères ?
Combien de morts, d'enfants et de soldats
Avant de cesser le combat ?
Pour toi, mon enfant
Dans le souffle du vent
Pour toi, la réponse est dans le vent

Ecoute dans le vent (Richard Antony) :
Combien de routes un garçon peut-il faire,
Avant qu'un homme il ne soit?
Combien l'oiseau doit-il franchir de mers,
Avant de s'éloigner du froid?
Combien de morts un canon peut-il faire,
Avant que l'on oublie sa voix?
Et bien mon ami, écoute dans le vent,
Écoute la réponse dans le vent.

Combien de fois doit-on lever les yeux,
Avant que de voir le soleil?
Combien d'oreilles faut-il aux malheureux,
Avant d'écouter leurs pareils?
Combien de pleurs faut-il à l'homme heureux,
Avant que son cœur ne s'éveille?
Et bien mon ami, écoute dans le vent,
Écoute la réponse dans le vent.

Combien d'années faudra-t-il à l'esclave,
Avant d'avoir sa liberté?
Combien de temps un soldat est-il brave,
Avant de mourir oublié?
Combien de mers doit franchir la colombe,
Avant que nous vivions en paix?
Et bien mon ami, écoute dans le vent,
Écoute la réponse dans le vent.
Écoute, la réponse est dans le vent.

8 commentaires:

  1. belle vidéo. bonne dimanche les gars

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Nous te souhaitons aussi un bon dimanche et beaucoup de plaisir dans ton sex-club.

      Supprimer
  2. Bonjour Jean , Bonjour Damien

    J'espère que vous allez bien et que ce weekend se déroule au mieux

    Superbe article comme toujours la vidéo sublime et la dernière photo est bandante à souhaits , ça donne envie de bouffer le cul du jeune et de lui démonter le cul à nouveau ...

    Merci Jean pour toutes tes précisions sur ces artistes de talent tu es une véritable encyclopédie musicale - respect .

    Même s'il est bien entamé bon dimanche après-midi à Tous les Deux ainsi qu'à vos lecteurs

    Amicales pensées

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Melvin et merci pour ta visite. Notre week-end s'est bien passé sous un beau ciel bleu et d'agréables températures, un week-end d'été indien. Nous espérons qu'il en a été de même pour toi.
      Nous te souhaitons une bonne semaine,
      Amicalement

      Supprimer
  3. Oups ! Je me laisserais bien faire par ces deux petits jeunes de la vidéo et inversement, et en plein air ... humm !
    Pour ce qui est de ce prix, il se trouve toujours des gens pour contester les choix... Mais peux aussi comprendre le monde littéraire... Peut-être faudrait-il ajouter un nouveau prix Nobel de la chanson et de la poésie... Bonne journée à vous deux et gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tous les prix peuvent bien sûr être contestés en commençant par ceux de littérature qui sont souvent le fruits de marchandages entre maisons d'édition et où le premier critère pris en compte est purement financier.
      Je me laisserais volontiers faire (ou mettre) aussi par les deux jeunes de la vidéo.
      Bisous de nous deux à toi et à ton Bébé.
      A bientôt.

      Supprimer
    2. Oui, tu as raison, le monde de l'édition est une véritable jungle, je viens d'aller à un salon avec le souci de trouver une maison d'édition pour un de mes recueils... Hé bien, je ne suis pas au bout de mes peines !!! Bon ! C'est vrai que je sais mieux me donner que me vendre... hahaha... Mais tout de même !!! Surtout quand je vois certain recueils et certaines poésies qui ont ni queue ni tête ... Çà me fait mal au cul ... Oups, je suis en forme aujourd'hui !!! En ce qui me concerne, je ne le fais pas pour l'argent, c'est vrai, mais plus pour partager une expérience de vie, je n'attends pas après çà pour vivre... J'écris avant tout pour le plaisir d'écrire pour mon Bébé, pour moi et tous mes amis qui veulent bien me suivre sur internet...
      Aller, je te laisse... Bonne journée... Bises

      Supprimer
    3. J'imagine bien que ça ne doit pas être évident de trouver un éditeur pour tes poésies. Ah, si tu étais un personnage public ou une vedette sur le retour, tu trouverais sans problème un éditeur pour publier tes mémoires ou n'importe quelle fadaise et personne ne se soucierait de savoir si c'est intéressant ou pas ni même si c'est bien écrit.

      Supprimer