mardi 20 septembre 2016

C'est la fin de l'été... qu'on nique dans les bois !


 Nous vivons les derniers jours d'été. C'est en effet ce jeudi 22 septembre à 14h21 de l'heure universelle - soit 16h21 en France - que le soleil traversera le plan équatorial terrestre marquant ainsi le début de l'automne. Mais, si les plages sont à présent désertées, les plaisirs virils se poursuivent et nous pouvons encore compter sur de bons jours pour batifoler en pleine nature. Dès lors, qu'on nique à présent dans les bois !


Qu'on nique dans les bois,
Jouisse, jouisse,
Qu'on nique dans les bois,
Le jus, on le boira...


Qui ne connaît pas la rengaine populaire "Colchique dans les prés" dont le titre initial est en réalité "Automne" ?

On ignore la date exacte de la création de cette chanson. C'était pendant la seconde guerre mondiale, probablement en 1942 ou 1943. On la doit à deux cheftaines guides françaises : Jacqueline Debatte en a écrit les paroles et Francine Cockenpot a composé la mélodie. Elle était destinée aux jeunes des mouvements scouts. En voici trois interprétations différentes faites par Francis Cabrel, la chanteuse brésilienne Monica Passos et la chanteuse RoBERT.


 Attention - Rappel !

Si la vidéo n'apparaît pas sur votre écran, vérifiez l'URL dans la barre d'adresse en haut de votre navigateur et enlevez le s de https://guymauve.blogspot.... pour avoir http://guymauve.blogspot.... afin que la vidéo incrustée apparaisse.



Colchiques dans les près
Fleurissent, fleurissent,
Colchiques dans les près :
C'est la fin de l'été.

La feuille d'automne
Emportée par le vent
En ronde monotone
Tombe en tourbillonnant.

Nuages dans le ciel
S'étirent, s'étirent,
Nuages dans le ciel
S'étirent comme une aile.

La feuille d'automne
Emportée par le vent
En ronde monotone
Tombe en tourbillonnant.

Châtaignes dans les bois
Se fendent, se fendent,
Châtaignes dans les bois
Se fendent sous les pas.

La feuille d'automne
Emportée par le vent
En ronde monotone
Tombe en tourbillonnant.

Et ce chant dans mon coeur
Murmure, murmure,
Et ce chant dans mon coeur
Appelle le bonheur.

La feuille d'automne
Emportée par le vent
En ronde monotone
Tombe en tourbillonnant.

Que vos plaisirs soient gays et juteux !


10 commentaires:

  1. Qu'on nique dans les bois,
    Jouisse, jouisse,
    Qu'on nique dans les bois,
    Le jus, on le boira...

    formidable!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai fait cette adaptation très libre de la chanson scoute spécialement pour toi et Philippe qui aimez ça !

      Supprimer
  2. Hello Jean,
    J'ai adoré, les photos sont superbes et ô combien suggestives, les mecs sont beaux, la vidéo et les interprétations de la chanson sont magnifiques. Bravo et merci pour ce beau moment de plaisir, il ne reste plus qu'attendre l'été indien pour mettre en pratique. Bonne fin de semaine et gros bisous à toi et à Damien pas sages du tout.
    Le Philou ô bord du Léman
    PS: bisous à Xersex par la même occasion

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et après l'été indien, il y a encore l'été de la Saint-Martin (en novembre) mais, à ce moment-là, les arbres n'auront plus la même couleur et seront plus dénudés, au contraire de nous qui nous contenterons de baisser simplement le pantalon sans nous effeuiller davantage.
      Bisous des Ardennais.

      Supprimer
    2. bisous cremeux et juteux à tous

      Supprimer
  3. J'adore niquer dans les bois, avoir la nature comme témoin, abandonné à mes pieds mes vêtements et sentir sur moi le vent caresser mon corps et m'offrir au désir de mon amant...
    Toutes ces photos m'inspirent, je crois que ce weekend, nous allons faire un petit tour en forêt... ;-) . Merci Kalinours pour cette suggestion !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une petite balade de santé en forêt ne pourra que vous faire du bien. C'est le moment d'en profiter tant que le temps est encore assez clément pour pouvoir se dénuder sans attraper un mauvais froid.

      Supprimer
    2. Du moins quand le temps le permet, donc pas ce week-end, d'autant que c'est l'ouverture de la chasse.

      Supprimer