vendredi 29 avril 2016

Gigi au Paradis - Trio Gay au jardin d'Éden


 A voir tous ces chanteurs qui nous ont quittés depuis le début de l'année, je me dis qu'il doit se préparer quelque chose de grandiose là-haut, sans doute un grand festival musical à côté duquel Woodstock ne sera que du pipi de chat.


 Rassemblement emblématique de la culture hippie des années 1960, le Festival de Woodstock s'est en réalité déroulé à Bethel, à une soixantaine de kilomètres de Woodstock dans l'État de New York.

Organisé pour se dérouler du 15 au 17 août 1969 et accueillir 50 000 spectateurs, il s'est prolongé jusqu'au matin du 18 août et on a finalement compté environ un demi million de participants.

Le festival a accueilli les concerts de 32 groupes et solistes de musiques folk, rock, soul et blues. Le budget de rémunération des artistes a atteint au total dix millions de dollars. C'est un des plus grands moments de l'histoire de la musique populaire, classé par le magazine Rolling Stone parmi les 50 moments qui ont changé l'histoire du Rock and Roll.


Ce n'est toutefois pas dans le répertoire de Woostock que j'ai pioché la chanson pour rendre hommage à nos chanteurs disparus ces derniers mois. Je l'ai empruntée à Dalida, une grande dame la chanson, elle aussi tristement disparue dans la fleur de l'âge.

Gigi in Paradisco, Gigi in Paradisco
Gigi, Gigi entra au Paradis, déconcerté, pas sûr de lui
Fallait-il seulement qu'il sourit ? Les anges étaient tous fous de Gigi
Il donna des galas gratuits, les Saints ont chanté toute la nuit
Il leur parla de ses amis qui, un jour allaient rejoindre
Gigi in Paradisco, Gigi in Paradisco

Va Gigi, fais-nous un coin au Paradis
Une petite place qui ressemble à l'Italie
Oh, oh, oh, oh,
Sing your songs of long ago
Tu peux chanter en Anglais
Comme tu l'as toujours rêvé
It's now or never
Va Gigi, fais-nous un coin au Paradis
Une petite place qui ressemble à l'Italie

Gigi visita toutes les planètes, fit de Vénus sa discothèque
Prit les étoiles comme projecteurs, chaque soir c'était le malheur
Gigi, il chante, il danse jusqu'au matin, du Disco à ses vieux refrains
Il est enfin devenu star, il nous attend tous les soirs

Gigi in Paradisco, Gigi in Paradisco
Va Gigi, fais-nous un coin au paradis
Une petite place qui ressemble à l'Italie
Oh, oh, oh, oh,
Sing your songs of long ago
Tu peux chanter en Anglais
Comme tu l'as toujours rêvé
It's now or never
Va Gigi, fais-nous un coin au Paradis
Une petite place qui ressemble à l'Italie

Et voilà que Giorgio revient et remplace sa guitare par une guitare électrique,
Sandro ne joue plus de la mandoline, il joue les synthétiseurs et la tumba
Et moi… Moi j'apprends à danser

Gigi in Paradisco, Gigi in Paradisco
Va Gigi, fais-nous un coin au Paradis
Une petite place qui ressemble à l'Italie
Oh, oh, oh, oh,
Sing your songs of long ago
Tu peux chanter en Anglais
Comme tu l'as toujours rêvé
It's now or never

"Et voilà c'était une belle histoire, mais nous on a envie d'y croire
Vous voyez les Napolitains aiment les choses qui finissent bien
Pour nous Gigi est toujours vivant et il nous attend"

Ô sole mio
Va Gigi, fais-nous un coin au paradis
Une petite place qui ressemble à l'Italie
Gigi in paradisco, Gigi in paradisco, Gigi in paradisco.

Enregistré en 1980, "Gigi in paradisco" fait suite à "Gigi l'amoroso", un succès mondial, paru 6 ans auparavant. Le single s'est vendu correctement sans pour autant réitérer le succès et atteindre les scores inégalés de Gigi l'amoroso. Pendant sept ans, jusqu'à son dernier récital donné en avril 1987 à Antalyia, Dalida a clôturé tous ses spectacles avec cette chanson.


Née Iolanda Cristina Gigliotti le 17 janvier 1933 au Caire, Dalida était une chanteuse et actrice française, d'origine italienne qui a chanté ou joué en italien, en français, en arabe égyptien, en hébreu, en anglais, en espagnol, en allemand, en néerlandais, en arabe libanais, en grec et en japonais.

Élue Miss Égypte 1954, elle a tourné des films au Caire avant de s'installer en France. Devenue progressivement une chanteuse de renommée mondiale, elle a interprété 2 000 chansons et obtenu 70 disques d'or. Elle a reçu deux fois l'Oscar mondial du succès du disque - en 1963 et en 1974 - ainsi que le prix de l'Académie du disque français en 1975 pour "Il venait d'avoir 18 ans". Elle est l'artiste française la plus récompensée du show business et est encore une icône mondiale de la chanson se classant parmi les six chanteuses les plus populaires au monde, avec 180 millions de disques vendus à travers le monde.

Ce mardi 3 mai marquera le vingt-neuvième anniversaire de sa disparition.


13 commentaires:

  1. bravo! un hommage all'Italia aussi!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tout à fait. L'Italie est à l'honneur dans cette chanson. N'est-ce pas un pays paradisiaque ?

      Supprimer
  2. Que exquis et extatique article!!!!
    Un réel bonheur que de le découvrir!!!

    RépondreSupprimer
  3. Ah Dalida ! toute une époque !!! Notre égérie !
    J'adore la dernière photo ! Si çà continue tu vas me prendre pour un obsédé du sperme hahaha... Hé bien oui j'assume !!!
    Merci pour toutes ces belles image mon Kalinours

    RépondreSupprimer
  4. Je pense que nous sommes tous des obsédés du sperme, même si nous n'en faisons pas toujours le même usage. Si j'ai bien compris, toi et Xersex, vous aimez le déguster. Nous préférons nous en tartiner.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est juste: chacun a ses propres goûts. Pour ma part, je m'en nourris!

      Supprimer
    2. Il paraît que c'est en effet très nourrissant, plein de vitamines et de sels minéraux.

      Supprimer
    3. moi c'est de la pur gourmandise !!! Je suis un grand pécheur !!! mais celle de mon Bébé je l'aime aussi quand il me le dépose tous chaud sur mes fesses ou dans mon cul offert...

      Supprimer
    4. La gourmandise n'est pas un pécher tant qu'on en laisse pour les autres. Et, quand on voit tout ce qui se perd dans les kleenex et sopalins, tu n'as pas à te faire de souci, tu ne prives personne :o)

      Supprimer