mercredi 30 mars 2016

A whiter shade of pale pour une bonne partouze entre jeunes


Depuis le 10 mars, les vidéos hébergées sur xvideos.com rencontrent de fréquents problèmes d'affichage. Je vous prie d'excuser ces "indisponibilités temporaires" indépendantes de ma volonté.
Suite à ces problèmes, j'ai décidé de télécharger une copie des vidéos sur Pornhub. Ainsi, vous avez désormais un lien en dessous et au-dessus des dernières vidéos publiées sur lequel il vous suffit de cliquer la vidéo ne fonctionne pas.
Pour me faire pardonner ces problèmes techniques, je vous convie à assister à une juteuse partouze avec de jeunes minets.


"A Whiter Shade of Pale" est le premier succès du groupe britannique Procol'Harum, sorti en 1967.
Inspiré de la Sinfonia en fa majeur de la cantate "Ich steh mit einem Fuß im Grabe" (BWV 156) et de l’Aria de la "Suite pour orchestre no 3 en ré majeur" (BWV 1068) de Jean-Sébastien Bach, remarquable par sa sonorité due à l’originalité instrumentale des deux claviers - orgue Hammond et piano - ainsi que par les paroles énigmatiques, cette chanson a rapidement connu un immense succès dans le monde entier. Aujourd'hui encore, elle figure dans les sondages parmi les meilleurs morceaux de pop music jamais écrits.


We skipped the light fandango
Turned cartwheels 'cross the floor
I was felling kind of seasick
The crowd called out for more
The room was humming harder
As the ceiling flew away
When we called out for another drink
The waiter brought a tray

And so it was that later
As the miller told his tale
That her face at first just ghostly
Turned A Whiter Shade Of Pale

She said,"There 's no reason
And the truth is plain to see,
But I wandered through my playing cards
And would not let her be
Oneof sixteen vestal virgins
Who were leaving for the coast
And although my eyes were open
They might just as well been closed

And so it was that later
As the miller told his tale
That her face at first just ghostly
Turned A Whiter Shade Of Pale

And so it was that later...
Nous avons dansé le lumineux fandango,
Tourné en rond à travers la piste.
Je ressentais une sorte de mal de mer
Mais la foule en a redemandé.
La salle fredonnait plus fort
Alors que le plafond s'envolait.
Quand nous avons commandé une autre boisson
Le serveur a apporté un plateau.

Et c'est ainsi que plus tard,
Alors que la meunière racontait son histoire,
Que son visage, d'abord seulement fantomatique,
A pris une nuance plus blanche de pâleur.

Elle a dit qu'il n'y avait pas de raison
Et que la vérité sautait aux yeux
Mais j'errais à travers mon jeu de cartes
Et je ne voulais pas qu'elle soit
Une des seize vierges vestales
Qui devaient partir pour la côte.
Et bien que mes yeux étaient ouverts
C'était tout comme s'ils étaient fermés.

Et c'est ainsi que plus tard,
Alors que la meunière racontait son histoire,
Que son visage, d'abord seulement fantomatique,
A pris une nuance plus blanche de pâleur.

Et c'est ainsi... 

8 commentaires:

  1. la vidéo fonctionne bien ici! j'aime bien la pluie de jus!
    Merci de ton ami fidèle Xersex!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me doute bien que tu aimerais être au centre de ce plan, celui sur lequel tous les autres font pleuvoir leur jus.
      Merci pour ta fidélité, ami Xersex !

      Supprimer
  2. Souvenirs ! Souvenirs d'une jeunesse bercée tant de fois pas refrain... Une jeunesse hésitante, qui cherchait sa voie sans la trouver vraiment...
    Ces jeunes, eux, a priori, ont fait leur choix...
    Et s'en donne à cœur joie, un vrai bain de jouvence de les voir !
    Merci mon Kalinours

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous étions très jeunes quand cette chanson est sortie, beaucoup plus encore que ceux qui apparaissent sur la vidéo. Ces jeunes-ci en tout cas ne semblent pas se poser de question sur leur sexualité. Ils n'ont certainement pas été conditionnés comme nous par des carcans moraux et religieux les empêchant de prendre les plaisirs là où ils sont. C'est un régal de les voir s'amuser de la sorte.

      Supprimer
  3. Oh que oui ! Pour le plaisir des yeux et de nos sens !! Merci mon ami !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons le même sans honte, pour le plaisir des yeux et de la queue !

      Supprimer
  4. Que de belles, enrichissantes et extatiques découvertes qui égayent très agréablement mes sens!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis très heureux d'avoir égayé agréablement tes sens, mon Sweet Friend !

      Supprimer