lundi 29 février 2016

Rimbaud chanterait


 Adolescent rebelle, poète précoce et génial, Arthur Rimbaud est un phénomène de la littérature. Son abandon de la poésie à l’âge de vingt, puis sa disparition aux confins de l’Afrique et de l’Asie, ajoutent à l’attrait du personnage qu’il s’est créé. Pour nous, les homos, c'est sa liaison tumultueuse avec Paul Verlaine, son aîné de dix ans, qui en font une figure emblématique.


Né à Charleville le 20 octobre 1854, ce jeune prodige ardennais écrit ses premiers poèmes à l'âge de 15 ans, atteint l'apogée de son art à 17 ans et renonce subitement à l'écriture à l'âge de 20 ans, sans avoir encore été véritablement publié. Il se lance alors dans une vie d'aventurier à travers l'Europe, l'Afrique et l'Asie. Le 20 mai 1891, Arthur débarque à Marseille pour se faire soigner de fortes douleurs à la jambe droite. Il y meurt le mardi 10 novembre d'un cancer généralisé dû à une tumeur au niveau du genou.


 Hormis sa tumultueuse aventure avec Paul Verlaine, entre 1871 et 1873, on ne connaît pas grand chose de la vie affective d'Arthur Rimbaud. Toutefois, l'histoire n'est pas banale :
Après quelques temps d’un compagnonnage poétique tout à fait innocent, Verlaine et Rimbaud tombent amoureux. En janvier 1872, fasciné par ce jeune paysan à l’accent ardennais si prononcé qu’on le prendrait pour un patois, Verlaine installe le jeune garçon chez lui. Il se sait bisexuel. Rimbaud, lui, n’a que 17 ans. 
Pendant quelques mois, les deux poètes et Mathilde (la femme de Paul) vivent un vaudeville fétide, un ménage à trois destructeur où la consommation massive d’absinthe joue un rôle primordial. La jeune Mathilde intercepte des lettres, des poèmes que les amants s’échangent. Elle est humiliée. En juillet 1872, Rimbaud et Verlaine partent à Bruxelles.  
L’exil est tumultueux. Les deux hommes sont ivres morts la plupart du temps. Rimbaud, semble-t-il, tente un jour de poignarder Verlaine. Ce qui nous amène à cette journée du 10 juillet 1873. Il fait une chaleur accablante. A neuf heures du matin, Verlaine entre chez Montigny, une armurerie située au 11, galerie de la Reine. Pour 23 francs, il achète un revolver Le Faucheux, un 7 millimètres à six coups. Il compte se suicider. 
Il a envoyé des lettres à ses amis, à sa mère, même à la mère de Rimbaud. Il leur dit: «Je vais me crever.» Puis il passe une bonne partie de sa matinée à boire. Après le déjeuner, les deux amants terribles retournent dans la chambre qu’ils partagent. Rimbaud lui annonce qu’il souhaite le quitter. Verlaine, anéanti par l’amour, ferme la porte. Il sort son revolver, et lui crie: «Voilà pour toi, puisque tu pars.» Il tire deux balles. L’une va dans le plancher, l’autre dans le bras de Rimbaud. 
Quand ils sortent de l’hôpital, Rimbaud annonce à Verlaine qu’il souhaite toujours partir. Ils se dirigent vers la gare du Midi. Sur la place Rouppe, Verlaine s’approche de lui. Il porte la main dans sa poche. Rimbaud pense qu’il sort à nouveau son revolver. Il se précipite vers un agent de police, qui emmène les deux hommes au commissariat.
Verlaine est condamné pour voie de fait. Il prend la peine maximale, deux ans, la pédérastie étant un élément aggravant. 
Dernier détail, assez peu connu révélé par Jean-Jacques Lefrère : quand Verlaine sort de prison, il correspond toujours avec Rimbaud. L’enfant prodige, ingrat comme tous les prodiges, en profite alors pour le faire chanter et lui demander de l’argent.

Le génial Arthur Rimbaud n'était pas un jeune homme innocent. En matière de déconne, il n'a rien à envier à notre contemporain Justin Bieber. J'imagine que, s'il était né 140 ans plus tard, notre Arthur chanterait et ne ferait pas moins les choux gras de la presse à scandale que le Justin.

Il écrivait sur des morceaux d'azur
Sur les étangs sur les forêts
Il écrivait sur le vent sur les murs
Mais aujourd'hui il chanterait

Rimbaud chanterait les mains tendues
Rimbaud chanterait les bras en croix
Rimbaud chanterait le temps venu
Un soleil dans le cœur un sanglot dans la voix
Là devant la foule il chanterait
Comme un oiseau libre il chanterait
Et toute la foule sifflerait
Mais Rimbaud chanterait
Mais Rimbaud chanterait

Il t'a laissé des mots venus du cœur
Pour ne pas mourir tout à fait
Lui, l'homme fou, l'ami, le déserteur
Aujourd'hui comme il chanterait

Rimbaud chanterait les mains tendues
Rimbaud chanterait les bras en croix
Rimbaud chanterait le temps venu
Un soleil dans le cœur un sanglot dans la voix
Là devant la foule il chanterait
Comme un oiseau libre il chanterait
Et toute la foule sifflerait
Devant toi tu verrais
Un bateau qui se noie
Un bateau qui se noie
Et Rimbaud chanterait

Rimbaud chanterait le poing levé
Rimbaud chanterait le cœur serré
Rimbaud chanterait la liberté
Et l'amour et l'enfer et le fleuve et la mer
Là devant la foule il chanterait
Comme un oiseau libre il chanterait
Et toute la foule sifflerait
Mais Rimbaud chanterait


Rimbaud chanterait le poing levé
Rimbaud chanterait le cœur serré
Rimbaud chanterait la liberté
Et l'amour et l'enfer et le fleuve et la mer
Là devant la foule il chanterait
Comme un oiseau libre il chanterait
Et toute la foule sifflerait
Mais Rimbaud chanterait
Mais Rimbaud chanterait

Interprétée par Michel Delpech, la chanson est sortie en 1973. Les paroles sont de Jean-Michel Rivat et la musique de Roland Vincent.


8 commentaires:

  1. La passion est parfois destructrice... Quel dommage !
    Cependant leur couple même éphémère reste à jamais l'emblème de la passion homosexuelle...
    Merci pour ce bel article et ses illustrations
    Belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que la passion peut être destructrice. Toutefois, dans le cas de Verlaine et Rimbaud, je ne crois pas que c'est la passion qui les a détruit. Ils étaient déjà destructeurs avant de se rencontrer. Je ne sais pas pourquoi, mais il me semble que beaucoup d'artistes au talent exceptionnel ont tendance à être auto-destructeurs (alcoolique, drogués, ...). Serait-ce dû à une sensibilité exacerbée qui leur rend la réalité difficile à supporter ?

      Supprimer
  2. Rimbaud-Verlaine: quellle couple!
    j'aime le massage prostatique du mignon dans la vidéo!

    je te souhaite un bon mois de mars avec mon dernier post:
    http://menforxersex.blogspot.it/2016/03/musketeers-mousquetaires-iiiii.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un couple explosif !
      Tes mousquetaires du mois de mars sont vraiment très chauds. Merci.

      Supprimer
  3. Bonjour Jean ,

    Merci pour ce superbe hommage à ce grand poète qui a accompagné avec délice une partie de mon enfance et de mon adolescence

    Les photos et vidéo jointes qui accompagnent sont du pur bonheur

    Belle fin de journée et agréable semaine

    Amicales pensées

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Melvin. Bonne semaine à toi aussi.

      Supprimer