jeudi 18 février 2016

Les rivières jaunes d'Amérique


 Préparez vos parapluies ou vos impers, ça va couler à flot ! De belles averses chaudes comme celles qui nous arrosent en été, la drache nationale comme on dit chez nous, des golden showers comme on dit en anglais...


L'urine suscite dégoût et fascination. Depuis des siècles, l'urine est interprétée mais aussi utilisée pour ses prétendues vertus thérapeutiques. Hippocrate père de la médecine antique, prônait même son ingestion.

Aujourd'hui, certains pensent que boire sa propre urine ou l'utiliser comme lotion dermatologique est bénéfique pour la santé.

L’urinothérapie est une pratique suivie par dix millions de Chinois, cinq millions d’Allemands, deux millions de Japonnais et un million de personnes aux Pays-Bas. L'urinothérapie s’avérerait être efficace pour baisser la température corporelle et favoriser la circulation sanguine. Les adeptes de cette médecine alternative prétendent qu'elle est également bénéfique pour soigner des affections telles que les allergies respiratoires, l’eczéma, l’asthme ou la dermatite atopique.

Il faut toutefois noter que les vertus thérapeutiques de l'urine n'ont jusqu'à présent jamais été démontrées scientifiquement. Par ailleurs, il ne faut pas oublier que l'urine est issue d'un filtrage effectué par les reins et contient donc de nombreux déchets inhalés et absorbés par le corps. Ainsi, boire l'urine de personnes en mauvaise santé ou intoxiquées par l'absorption de substances illicites - ce qui n'est pas rare dans les partouzes - serait plus nocif que bénéfique pour la santé.


 Mais laissons là toutes ces considérations pour regarder la vidéo que j'ai préparée pour illustrer la chanson "Yellow River" écrite et composée par Jeff Christie en 1969 pour le groupe "The Tremeloes". Après l'avoir enregistrée, les Tremeloes ont renoncé à la sortir. Le groupe "Christie" a alors enregistré la chanson qui est sortie en 45 tours le 23 avril 1970. Un mois plus tard, Joe Dassin a sorti "L'Amérique", une adaptation française sur des paroles de Pierre Delanoé.


La chanson originale raconte l'histoire d'un jeune soldat confédéré pendant la guerre de sécession aux États-Unis. Quand son service est terminé, il est impatient de retourner dans sa ville natale sur la rivière Jaune. L'emplacement exact de cette Yellow River n'est pas spécifié.

So long, boy you can take my place
I've got my papers, I've got my pay
So pack my bags and I'll be on my way
To Yellow River

Put my gun down, the war is won
Fill my glass high, the time has come
I'm going back to the place that I love
Yellow River

Yellow River
Yellow River is in my mind and in my eyes
Yellow River
Yellow River is in my blood, it's the place I love

Got no time for explanations
Got no time to lose
Tomorrow night you'll find me sleeping underneath the moon
At Yellow River

Cannon fire lingers in my mind
I'm so glad that I'm still alive
And I've been gone for such a long time
From Yellow River

I remember the nights were cool
I can still see the water pool
And I remember the girl that I knew
From Yellow River 
Yellow River
Yellow River is in my mind and in my eyes
Yellow River
Yellow River is in my blood, it's the place I love  
Adieu mon garcon, tu peux prendre ma place
J'ai eu mes papiers et ma paie
Ainsi je fais mes bagages et je serai sur le chemin
Vers la Rivière Jaune

Dépose mon arme, la guerre est gagnée
Remplis bien mon verre, le moment est venu
Je serai de retour à l'endroit que j'aime
La Rivière Jaune

Rivière Jaune,
La Rivière Jaune est dans mon esprit et dans mes yeux
Rivière Jaune,
La Rivière Jaune est dans mon sang, c'est l'endroit que j'aime

Pas de temps pour des explications,
Pas de temps à perdre
Demain, pendant la nuit, vous me trouverez endormi sous la lune
Près de la Rivière Jaune

Le feu des canons restent dans ma mémoire
Je suis tellement content d'être encore vivant
Et je suis parti depuis si longtemps
De la Rivière Jaune

Je me souviens que les nuits étaient fraîches
Je peux toujours voir l'étang
Et je me souviens de la fille que je connaissais
Qui venait de la Rivière Jaune

Rivière Jaune,
La Rivière Jaune est dans mon esprit et dans mes yeux
Rivière Jaune,
La Rivière Jaune est dans mon sang, c'est l'endroit que j'aime

La mélodie est inspirée d'un air classique tiré de "Sur un marché persan" composé par Albert Ketelbey. Jouée pour la première fois en 1920, cette oeuvre d'environ sept minutes comprend 5 thèmes différents qui ont été repris ou adaptés à plusieurs reprises.

  • Vous reconnaîtrez sans doute le premier thème, l'entrée des chameliers. 
  • Jeff Christie s'est inspiré du deuxième, le chant des mendiants, pour "Yellow River". 
  • Serge Gainsbourg a repris le troisième, la danse de la belle princesse, pour sa chanson "My Lady Héroïne".
  • ...




12 commentaires:

  1. je connais l'urinotherapie, mais moi je préfère beaucoup la sementherapie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le sperme est semble-t-il très nourrissant et plein de bonnes vitamines. De loin meilleur que l'urine. Toutefois, ça fait plus de 30 ans que je sélectionne drastiquement les donneurs.

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Oui !!! Merci pour l'intérêt porté à cet article.

      Supprimer
  3. Merci Jean pour ce superbe article

    tu es une véritable encyclopédie musicale

    Une reconversion comme chroniqueur musical s'impose

    Respect pour toutes ces belles données et les photos et vidéos jointes c'est le must

    Bon dimanche - Amicales pensées

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tes compliments. Je suis toutefois loin d'être une encyclopédie musicale. Il y a tout simplement des chansons et musiques qui me plaisent et j'aime les partager de façon coquine. Et tant qu'à faire, j'y ajoute quelques informations glanées ci et là.

      Amicalement,

      Bonne semaine.

      Supprimer
  4. Que de riches informations qu'il est bon d'apprendre même si ce genre de pratique illustré par ton choix de photos s'avère ne pas être dans mes goûts personnels, mais rien ne m'empêche un jour peut-être d'y tester une expérience...

    Je te souhaite une belle et agréable semaine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a aucune urgence à tester les pratiques uro, Sweet Friend. J'ai choisi cette illustration par association d'idées avec la rivière jaune et non par goût personnel.
      Belle et bonne semaine à toi.

      Supprimer
  5. Une fois de plus un sujet intéressant et fort instructif tant au point de vue "médical" que musical !!!
    J'avoue ne pas être très gourmet de rivière jaune, je préfère largement le sperme, mais par contre, j'adore la sentir couler sur mon corps, mon ventre, mon sexe, mon cul, pour peu que mon amant prenne son temps pour m'arroser de sa pluie dorée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je constate que nous avons la même approche de la "rivière jaune". Sur moi, oui ; en moi, non merci !

      Supprimer