lundi 14 décembre 2015

C'est toujours la première fois... sous la douche


 D'habitude, je pense à une chanson que j'ai envie de partager avec vous et je cherche des images coquines pour l'illustrer. Ici, c'est le contraire. En voyant une petite vidéo de deux jeunes coquins sous la douche, j'ai cherché une chanson de même durée pour l'accompagner.


Je n'ai pas toujours été fan des chansons de Ferrat. Dans les années '60, elles me laissaient indifférent. Comme tous les enfants et jeunes ados de l'époque, je préférais les yéyés. C'est vers l'âge de 18 ans que ses chansons engagées et sa chaude voix virile m'ont fasciné. En ce temps-là, internet n'existait pas. Je louais les disques vinyles à la discothèque pour les enregistrer sur minicassettes.

Enfin enfin je te retrouve
Toi qui n'avais jamais été
Qu'absente comme jeune louve
Ou l'eau dormante au fond des douves
S'échappant au soleil d'été

Tu peux m'ouvrir cent fois les bras
C'est toujours la première fois

Absente comme souveraine
Qu'on voit entre deux haies passer
O toi si proche et si lointaine
Dès que l'amour file sa laine
Entre nos doigts désaccordés

Tu peux m'ouvrir cent fois les bras
C'est toujours la première fois

La faim de toi qui me dévore
Me fait plier genoux et bras
Je n'aurais pas assez d'amphore
Ni de mots encore et encore
Pour y mettre son terme bas

Tu peux m'ouvrir cent fois les bras
C'est toujours la première fois

La soif de toi par quoi je tremble
Ma lèvre à jamais desséchée
Mon amour qu'est-ce qu'il t'en semble
Est-ce de vivre ou non ensemble
Qui pourra m'en désaltérer

Tu peux m'ouvrir cent fois les bras
C'est toujours la première fois

L'amour de toi par quoi j'existe
N'a pas d'autre réalité
Je ne suis qu'un nom de ta liste
Un pas que le vent sur la piste
Efface avant d'avoir été

Tu peux m'ouvrir cent fois les bras
C'est toujours la première fois

Les minicassettes n'étaient pas commodes, elles gondolaient au soleil, les bobines se bloquaient, les bandes magnétiques se coinçaient et se torchaient dans le lecteur. Je n'en ai gardé aucune, elles ont toutes trouvé le chemin de la déchetterie. Pourquoi les aurais-je garder à l'ère du numérique, de Deezer et des clés USB ?


8 commentaires:

  1. Bonsoir Daddy,

    Bravo pour la vidéo et le choix de la chanson qui me paraît bien adaptée comme par exemple "la faim de toi qui me dévore" et hop la bite dans la bouche :)

    Bonne soirée - Gros bisous.

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir cher ami!

    Quel attrayant et plaisant article!

    Dommage de n'avoir pas découvert ton article plus tôt j'aurai pu ainsi ce matin lors de ma douche me procurer des plaisirs solitaires en pensant à la fois aux sublimes photos qui illustrent à merveille la vidéo et les paroles de la chanson!

    Je te souhaite une bonne fin de journée!

    Bisous

    p.s.: Très sympa la photo illustrant ton "petit coucou" sur tumblr!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'est jamais trop tard pour se procurer des plaisirs solitaires, beau jeune homme !

      Je te remercie pour tes sympathiques commentaires tant sur les articles sur ce blog que sur les modestes photos publiées sur tumblr.

      Bonne journée.

      Bisous, beau jeune homme !

      Supprimer
  3. à mon avis, l'ideal pour les vidéos porno est le son rèel. Dans des séries d'images, cependant, peuvent convenir des chansons.

    mon dernier post:
    http://menforxersex.blogspot.com/2015/12/giuseppe-pardi-jozsef-panta-nikolaj.html

    bonsoir!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as certainement raison, cher Xersex, mais le son des vidéos pornos n'est pas toujours bon et les chansons sont le leitmotiv de ce blog, les images venant en support et non l'inverse.

      Supprimer
    2. je comprends, évidemment mon amour pour le sexe et le porno me pousse/m'a poussé dans cette direction!

      Supprimer