samedi 7 novembre 2015

Sois mon Bébé


 1963, le diable que je suis et qu'une institutrice débutante ne parvient pas à maîtriser est envoyé en internat chez des pères à la main experte aussi bien pour donner des gifles et des fessées que pour se glisser sous les shorts et caresser affectueusement les cuisses des jeunes garçons. C'est là qu'à l'âge de 9 ans je me désintéresse définitivement des filles pour ne plus ressentir de sentiments que pour les garçons.
Le premier auquel je me suis attaché durablement venait du même village que moi et était d'un an mon cadet. Nous nous sommes perdus de vue lorsque je suis entré au collège pour nous retrouver vingt ans plus tard dans une boîte homosexuelle. Il avait son copain, j'avais le mien, nous n'avons pas renoué les liens.


1963, c'est aussi l'année où les Ronettes chantent "Be my Baby" que HGSANTTOS a merveilleusement bien illustré dans la vidéo que je vous propose ici.

The night we met I knew I needed you so
And if I had the chance I'd never let you go
So won't you say you love me
I'll make you so proud of me
We'll make 'em turn their heads every place we go 
So won't you, please
(Be my, be my baby) Be my little baby
(My one and only baby) Say you'll be my darlin'
(Be my, be my baby) Be my baby now
Wha-oh-oh-oh 
I'll make you happy, baby, just wait and see
For every kiss you give me, I'll give you three
Oh, since the day I saw you
I have been waiting for you
You know I will adore you 'til eternity 
So won't you, please
(Be my, be my baby) Be my little baby
(My one and only baby) Say you'll be my darlin'
(Be my, be my baby) Be my baby now
Wha-oh-oh-oh-oh 
So come on and please
(Be my, be my baby) Be my little baby
(My one and only baby) Say you'll be my darlin'
(Be my, be my baby) Be my baby now
Wha-oh-oh-oh 
(Be my, be my baby) Be my little baby
(My one and only baby) Oh
(Be my, be my baby) Oh
Wha-oh-oh-oh-oh
(Be my, be my baby) Oh
(My one and only baby) Oh
(Be my, be my baby) Be my baby now
Wha-oh-oh-oh
La nuit de notre rencontre j’ai su que j’avais besoin de toi
Et si j’avais la chance de ne jamais te laisser partir
Alors pourquoi tu ne me dis pas que tu m’aimes
Je te rendrais fier
Nous leur ferons tourner la tête  
Alors s’il te plait
(Sois mon bébé) Sois mon petit bébé
(C’est ce que je veux, dis juste) Dis tu seras ma chérie
(Sois mon bébé) Sois mon bébé maintenant
(C’est ce que je veux, dis juste)
Ooh, ohh, ohh, oh  
Je te rendrais heureux, bébé
Attends et tu verras
Pour chaque baiser que tu me donneras
Je t’en donnerais trois
Oh, depuis le jour où je t’ai vu
Je t’ai attendu
Tu sais je t’adorerai
Pour l’éternité  
Alors s’il te plait
(Sois mon bébé) Sois mon petit bébé
(C’est ce que je veux, dis juste) Dis tu seras ma chérie
(Sois mon bébé) Sois mon bébé maintenant
(C’est ce que je veux, dis juste)
Ooh, ohh, ohh, oh  
Allez, s’il te plait
(Sois mon bébé) Sois mon petit bébé
(C’est ce que je veux, dis juste) Dis tu seras ma chérie
(Sois mon bébé) Sois mon bébé maintenant
(C’est ce que je veux, dis juste)
Ooh, ohh, ohh, oh  
(Sois mon bébé) Sois mon petit bébé
(C’est ce que je veux, dis juste)
Ooh-oh-oh-oh, ooh-oh-oh-oh
(Sois mon bébé) Oh-oh-oh, oohh…
(C’est ce que je veux, dis juste)
Oh, oh, oh, oh, oooohh… 

The Ronettes, un groupe vocal féminin américain des années 1960, doit son nom à celui de la chanteuse principale, Ronnie Bennett, dont il est une contraction. Les deux autres chanteuses étaient sa sœur Estelle Bennett et sa cousine Nedra Talley.

"Be my Baby" est le plus gros succès du groupe. Ce titre est repris dans de nombreux films, notamment "Les affranchis", "Mean Streets", "Dirty Dancing", "Walking in the Rain", "Breaking Up", "Baby, I Love You", ainsi que dans des publicités télévisées.


6 commentaires: