mercredi 7 octobre 2015

Vieux loup de mer qui aime un jeune intrépide


Quand j'étais enfant, je m'imaginais être Tintin et je recherchais mon Capitaine Haddock.
Aujours'hui, les rôles sont inversés. Je me sens bien dans la peau du vieux marin amoureux d'un jeune Tintin de trente ans mon cadet ...















6 commentaires:

  1. par Damien, je l'ai connu ton blog, qui me semble très intéressant. Je suis devenu membre n.3 et je mets ton blog, parmi mes blogs amis. J'espère tu donnes un oeil à mon http://menforxersex.blogspot.com, en devenant un membre et et en le plaçant entre vos "liens".

    bonne journée!

    RépondreSupprimer
  2. Numéro 3 dans la liste des membres, tu es le numéro 1 dans celle des commentaires. Je t'en remercie, de même que pour le lien que tu as ajouté sur ton blog pour signaler l'existence de celui-ci. A bientôt. Merci.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,
    J'ai connu votre blog par l'intermédiaire de Damien qui n'est autre que votre Tintin!
    En article d'introduction de votre blog vous offrez une perspective des aventures de Tintin fort plaisante!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Damien est un garçon très sympa. Je le remercie d'avoir parlé de mon blog naissant et je vous remercie d'avoir eu la curiosité de venir jusqu'ici. Merci pour tous les commentaires et aussi pour l'inscription dans la liste des blogs que vous suivez. J'en ai fait autant de mon côté pour votre blog qui est réellement très riche.
      L'univers de Tintin est très masculin avec Haddock (homonymie avec 'ad hoc' celui qui convient à Tintin), Tournesol, les Dupondt, Tchang, et autre Général Alcazar, sans oublier l'espiègle Abdallah. De là à imaginer des aventures privées très particulières, il n'y a qu'un pas.

      Supprimer
    2. L'absence de personnages féminins laisse en effet une forte appréciation de cette bande dessinée où il est assez facilement d'y imaginer des lectures agréablement gay friendly!

      Supprimer
    3. L'imagination a tous les droits. Les personnages d'Hergé étant imaginaires, on peut les mettre à toutes les sauces qu'on veut sans porter préjudice à personne de réel.

      Supprimer