mercredi 28 octobre 2015

Amoureux d'un copain hétéro, ça ne pouvait qu'être Waterloo !


 1974, ABBA remporte le concours Eurovision avec Waterloo et je suis fou amoureux d'un copain d'enfance avec qui j'ai fait les 400 coups. C'est avec lui que j'ai fumé mes premières cigarettes à l'âge de 8 ans en nous cachant dans une maison en ruine. C'est avec lui qu'à presque 20 ans je voulais expérimenter la première pipe sans oser lui dire.

J'allais tous les jours chez lui ; il croyait que c'était pour y voir sa sœur, une coureuse de garçons qui me laissait de glace. Il me disait que je ne devais pas être si timide avec les filles et que je pouvais franchement draguer sa frangine qui n'attendait que cela.

Je n'avais que faire de sa sœur, c'est lui que je voulais, lui qui était beau comme un dieu grec avec ses longs cheveux noirs, son air assuré, ses idées révolutionnaires, communistes, antimilitaristes, ... Mais lui n'était guère intéressé par les garçons. Je n'ai pu obtenir de lui qu'un seul et unique baisé, un soir ou plutôt une nuit où nous étions tous les deux complètement bourrés.


Waterloo, c'est la chanson que jouaient quasi en boucle les autos-tamponneuses à côté de la terrasse de bistrot où je l'attendais. C'est aussi la chanson qui passait lorsqu'il voulu me raconter dans les détails sa "première fois" avec sa Marylène, une fille sympa qui était en fac de droit avec lui et dont j'étais très jaloux.

Il était tellement triomphant qu'il n'a pas remarqué la déception qui devait pourtant être très perceptible sur mon visage.

My my, at Waterloo, Napoleon did surrender.
Oh yeah, and I have met my destiny in quite a similar way.
The history book on the shelf
Is always repeating itself. 
Waterloo - I was defeated, you won the war.
Waterloo - Promise to love you for ever more.
Waterloo - Couldn't escape if I wanted to.
Waterloo - Knowing my fate is to be with you.
Waterloo - Finally facing my Waterloo. 
My my, I tried to hold you back but you were stronger.
Oh yeah, and now it seems my only chance is giving up the fight.
And how could I ever refuse ?
I feel like I win when I lose. 
Waterloo - I was defeated, you won the war.
Waterloo - Promise to love you for ever more.
Waterloo - Couldn't escape if I wanted to.
Waterloo - Knowing my fate is to be with you.
Waterloo - Finally facing my Waterloo. 
And how could I ever refuse ?
I feel like I win when I lose. 
Waterloo - I was defeated, you won the war.
Waterloo - Promise to love you for ever more.
Waterloo - Couldn't escape if I wanted to.
Waterloo - Knowing my fate is to be with you.
Waterloo - Finally facing my Waterloo.
Oh non, à Waterloo Napoléon s'est rendu
Oh ouais, et j'ai recontré mon destin d'une façon bien semblable
Le livre d'histoire sur l'étagère
Se répète toujours 
Waterloo - J'ai été vaincu, tu as gagné la guerre
Waterloo - J'avais promis de t'aimer toujours plus
Waterloo - Je ne pouvais pas m'échapper malgré moi
Waterloo - Je sais que je suis destiné à être avec toi
Waterloo - Finalement, je me retrouve face à mon Waterloo 
Oh non, j'ai tenté de te retenir mais tu étais plus fort
Oh ouais, et maintenant il semble que ma seule chance soit d'abandonner le combat
Et comment pourrais-je refuser ?
J'ai l'impression de gagner quand je perds 
Waterloo - J'ai été vaincue, tu as gagné la guerre
Waterloo - J'avais promis de t'aimer toujours plus
Waterloo - Je ne pouvais pas m'échapper malgré moi
Waterloo - Je sais que je suis destiné à être avec toi
Waterloo - Finalement, je me retrouve face à mon Waterloo 
Et comment pourrais-je refuser ?
J'ai l'impression de gagner quand je perds 
Waterloo - J'ai été vaincu, tu as gagné la guerre
Waterloo - J'avais promis de t'aimer toujours plus
Waterloo - Je ne pouvais pas m'échapper malgré moi
Waterloo - Je sais que je suis destiné à être avec toi
Waterloo - Finalement, je me retrouve face à mon Waterloo

Nous nous sommes perdus de vue en 1977, lorsque j'ai dû faire mon service militaire. Il ne pouvait pas accepter que je me laisse incorporer. Je l'ai revu par hasard deux ans plus tard. Cheveux coupés très courts et mine défaite, il attendait l'autobus. Je me suis arrêté et lui ai proposé de faire un bout de route avec moi. Mon service militaire était fini depuis un an et j'avais obtenu le statut d'objecteur de conscience. Lui, il faisait son service militaire.

Ayant quitté la région, je ne l'ai plus revu mais j'avais régulièrement de ses nouvelles par mes parents chez qui je passais tous les week-ends. Il allait très mal, dépression, alcool, drogue...

En mars '82, on l'a retrouvé pendu dans une maison en ruine.

Chaque année, à la Toussaint, quand je fais le tour des cimetières, je vais sur sa tombe pour lui dire : "Imbécile, si tu savais à quel point je t'ai aimé. Au lieu de te pendre, tu aurais mieux fait de baiser avec moi".

Je pense à lui chaque fois que j'entends la chanson d'ABBA.


6 commentaires:

  1. belle vidéo et interessant tranche de vie!

    les gens ne sont pas toujours prêts à accepter le trésor de l'amour! ce qui est arrivé à votre ami: tu étais prêt à lui offrir un trésor, et il n'a pas pu ou volou l'accepter!

    merci pour tes commentaires chez moi! bonne journée de ton fidele Xersex & http://menforxersex.blogspot.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un trésor ? Je suis loin d'en être un. J'ai un caractère bien trempé, prêt à m'investir corps et âme dans une relation amoureuse mais exigeant tout autant en retour. Mon ami ne pouvais pas répondre à mon amour car il était hétéro tout comme je n'ai jamais pu répondre à l'amour des femmes parce que je suis homo.

      Il était le frère jumeau que je n'avais pas et que j'aurais voulu avoir. Il était le dominant, celui que je croyais fort et que j'admirais. Je n'ai pas pu voir qu'il était aussi fragile, et même plus, que moi.

      Supprimer
  2. Un témoignage très touchant dont le final se veut fort triste...

    Merci pour tes commentaires qui m'ont fait grand plaisir!

    Je te souhaite une belle et bonne journée!

    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est une triste histoire mais la vie est ainsi faite et nous ne pouvons rien y changer. Il ne nous reste que les regrets, les remords et les "si j'avais su". J'aurais pourtant dû savoir si j'avais été plus attentif à ce qu'il vivait et ressentait.

      Bonne et belle journée à toi.

      Supprimer
  3. The 1st guy is the hottest, in my honest opinion. :)

    RépondreSupprimer